ACTUALITEInfos-diversGarry Cartwright de EU Today serait impliqué dans la...

Garry Cartwright de EU Today serait impliqué dans la propagande pro-Russe à Bruxelles ?

-

Publicité

25 juin, 2024

Garry Cartwright, journaliste, éditeur et propriétaire des sites d’information EU Today et EU Reporter, est au centre d’une polémique sur la propagande pro-russe en Europe, dans le contexte de l’invasion de l’Ukraine par la Russie. Dans l’affaire du citoyen Russe Kropachov qui a été arrêté à la suite de raids qui ont été menés dans les bureaux du Parlement européen à Bruxelles et à Strasbourg par des enquêteurs belges et français, ciblant le portail pro-russe « Voice of Europe » sous le domaine golos.eu.

Cartwright est suspecté d’avoir accepté de l’argent pour promouvoir des pays et des individus, soulevant des questions sur son intégrité journalistique. Sa femme, une Ukrainienne prétendant être membre des services secrets ukrainiens, est également impliquée. Elle utilisait cette fausse identité pour diffuser des messages pro-russes en prétendant qu’elle viennent de la part des Ukrainiens.
Mais une source proche des serviec services secrets ukrainiens indique à Entrevue qu’ils envisagent de la poursuivre pour usurpation d’identité.

Selon une enquête du très sérieux Politico, Gary Cartwright serai aussi suspecté d’avoir été un agent biélorusse, bien qu’il nie ces accusations, arguant n’avoir jamais reçu d’argent biélorusse. Cette affaire met en lumière les zones d’ombre du lobbying à Bruxelles. Malgré des efforts pour rendre le lobbying plus transparent, une grande partie de cette activité reste opaque, permettant à des individus comme Cartwright de brouiller les frontières entre journalisme indépendant et marketing politique.

En 2018, James Wilson, collaborateur de Cartwright, a interviewé des législateurs ukrainiens pour Bruxelles Express. Une partie de cette interview est ensuite apparue sur Brussels ThinkLab, un cabinet de conseil cofondé par Wilson, illustrant comment certains journalistes exploitent leur accès aux institutions européennes pour des intérêts privés.

L’affaire Garry Cartwright révèle les dangers de la désinformation et du lobbying opaque en Europe. Alors que l’Ukraine lutte contre l’invasion russe, la propagande et les manœuvres de désinformation menées par des acteurs comme Cartwright sapent les efforts de l’Union européenne pour maintenir une information libre et indépendante. La vigilance et la transparence sont essentielles pour protéger l’intégrité du journalisme et des institutions européennes.

source : Entrevue.fr

Publicitéspot_img
Publicité

Dernières nouvelles

Israël/Palestine : Déclaration du Haut Représentant sur l’avis consultatif de la Cour internationale de Justice

L'Union européenne prend bonne note de l'avis consultatif de la Cour internationale de Justice concernant les « Conséquences juridiques...

L’ancien Schihegumen Sergiy (Romanov) veut être gracié et envoyé au front en Ukraine -europeantis.news-

L'ancien abbé du monastère des femmes du Moyen Oural, le P. Sergius (Nikolai Romanov), qui purge une peine...

Décision Historique de la Cour Suprême Espagnole : La Victoire Retentissante de la CCHR contre les abus Psychiatriques

La Cour suprême espagnole a rendu une décision historique et sans précédent en faveur de la Commission des Citoyens...

L’UE appelle à un engagement renouvelé en faveur d’une Chypre unifiée à l’occasion du 50e anniversaire de la division de 1974 -europeantimes.news-

Cette semaine marque la commémoration solennelle des événements tragiques de 1974, un moment charnière dans l'histoire de Chypre qui...
- Advertisement -spot_img

Marché public pour le SPF Affaires étrangères

Sur proposition de la ministre des Affaires étrangères Hadja Lahbib, le Conseil des ministres a marqué son accord sur...

Marchés publics pour le SPF Finances

Le premier concerne l’impression et la mise sous pli des impressions transactionnelles. Le deuxième concerne une procédure publique pour l’achat...

Must read

- Advertisement -spot_img

You might also likeRELATED
Recommended to you