Accueil ACTUALITE Transformer la tragédie en espoir : un éducateur rwandais défend les droits de l’homme pour une paix durable

Transformer la tragédie en espoir : un éducateur rwandais défend les droits de l’homme pour une paix durable

0
Transformer la tragédie en espoir : un éducateur rwandais défend les droits de l’homme pour une paix durable

Bruxelles, communiqué de presse via BXL-Media – Le Rwanda, autrefois connu pour son histoire de violence ethnique, connaît actuellement une transformation remarquable vers un avenir pacifique. Ce changement positif est dirigé par Ladislas Yassin Nkundabanyanga, un éducateur et militant des droits de l’homme profondément engagé dans la création d’un monde meilleur pour les générations futures. Nkundabanyanga s’est associé à Youth for Human Rights, une initiative soutenue par l’Église de Scientologie pour défendre cette cause.

L’histoire de Nkundabanyanga est étroitement liée aux événements du passé. Il est né en 1974 en République démocratique du Congo. Il a ensuite déménagé au Rwanda en 1980. Pendant ses études, il a été témoin de la violence ethnique qui a éclaté. La perte dévastatrice de ses amis lors du génocide contre les Tutsis l’a motivé à consacrer sa vie à éduquer les gens sur leurs droits.

En 2004, alors qu’il travaillait comme enseignant, Nkundabanyanga a créé une organisation à but non lucratif appelée Rwanda Youth Clubs for Peace. Cette organisation se concentre sur la promotion de la consolidation de la paix, de la tolérance et de la résolution des conflits. L’une des initiatives notables qu’ils entreprennent est le tournoi Football pour la paix. Cependant, Nkundabanyanga comprend que l’éducation joue un rôle dans la prévention de futurs génocides.

Travaillant en collaboration avec Youth for Human Rights, Nkundabanyanga a eu accès à une gamme de ressources pédagogiques telles que des brochures, matériel audiovisuel, des banderoles, des affiches, des vêtements comme des chemises et des casquettes ainsi qu’un ensemble complet pour les éducateurs. Lors de ses séances de formation auprès des enfants, il a été témoin de changements dans leurs attitudes et comportements. Il a souligné l’importance non seulement d’apprendre aux jeunes à penser de manière indépendante et à différencier le bien du mal, mais aussi de les encourager à appliquer activement ces principes.

Travaillant à créer un héritage d’autonomisation, un phare de changement, cette initiative a eu un impact sur les écoles. Selon Nkundabanyanga, les étudiants et les enseignants ont signalé des améliorations en matière de discipline et de fréquentation scolaire suite à leurs visites. De plus, ils ont étendu leurs efforts au-delà de la salle de classe en plaidant pour le droit des enfants à l’éducation conformément à l’article 26 de la Déclaration universelle des droits de l’homme. Il est encourageant de constater que leurs progrès sont évidents puisque plusieurs enfants défavorisés ont réussi à retourner à l’école.

Nkundabanyanga estime par-dessus tout que son héritage durable consistera à inculquer aux enfants une compréhension des droits de l’homme. En donnant aux gens les moyens de comprendre et de faire respecter ces droits, il envisage un avenir dans lequel la folie sociale qui alimente la violence ethnique et le génocide deviendra obsolète.

Promouvoir l’éducation aux droits de l’homme

Unis pour les droits de l’homme, avec le soutien de l’Église de Scientologie, s’inspire du point de vue de L. Ron Hubbard, le fondateur de la Scientologie : « Les droits de l’homme doivent devenir un fait et non un rêve idéaliste. Fonctionnant comme l’une des initiatives mondiales globales axées sur l’éducation des gens aux droits de l’homme, ce programme propose des ressources pédagogiques en 17 langues. Il comprend un cours en ligne qui approfondit le contexte, l’histoire et l’importance du déclaration universelle des droits de l’Homme (DUDH) et ses 30 articles.

Grâce à la programmation du réseau Scientology, les téléspectateurs peuvent accéder à des documentaires explorant l’histoire des droits de l’homme ainsi qu’à des messages d’intérêt public mettant en avant chacun des 30 articles de la DUDH. La série originale »Des voix pour l’humanité» souligne en outre notre engagement à favoriser le changement par l’éducation aux droits de l’homme.

Alors que nous sommes témoins du travail et de la collaboration de Nkundabanyanga avec Youth for Human Rights, le Réseau de Scientologie fait écho à son appel à une mise en œuvre globale de la DUDH dans le monde entier. Notre objectif est de transformer les droits en une réalité accessible, à l’échelle mondiale.

Code : BXL202401251159

Publié à l’origine dans The European Times.