Accueil ACTUALITE Les femmes de la DGE, portrait #24 : Inès Bélus

Les femmes de la DGE, portrait #24 : Inès Bélus

0
Les femmes de la DGE, portrait #24 : Inès Bélus

Avez-vous constaté de grandes évolutions en matière d’égalité depuis le début de votre carrière professionnelle ?

Si je me fie à mon expérience nationale et européenne, je dirais que toutes les administrations commencent ou sont déjà dotées de politiques en faveur de la parité et c’est cela à mes yeux le grand changement. Les administrations sont beaucoup plus volontaristes qu’il y a quelques années. La DGE en est un bon exemple. On  trouve également des actions qui visent à appliquer le « gender Equality » à tous les niveaux : tant au sein des institutions européennes qu’au niveau européen avec l’adoption d’une stratégie qui vise à promouvoir l’égalité hommes-femmes au sein de l’UE  pour la période 2020-2025 et qui a été présentée par l’actuel exécutif européen en mars 2020. L’égalité hommes-femmes constitue en effet une priorité d’Ursula von der Leyen, présidente de la Commission européenne depuis 2019 qui est la première femme à diriger l’institution.

Parmi les objectifs poursuivis par cette stratégie de la Commission européenne figurent une égalité de participation et de chances sur le marché du travail ou encore l’équilibre entre femmes et hommes en matière de prise de décision dans le domaine politique.

 Aujourd’hui, il n’y a pratiquement plus de tabou dans les discours, y compris sur les sujets qui relevaient autrefois de la sphère personnelle comme la conciliation des temps de vie. C’est d’ailleurs une excellente chose car l’équilibre vie professionnelle-vie personnelle peut poser de vraies difficultés pour les femmes.

Je nuancerais ce propos néanmoins car j’ai pu constater que tous les pays de l’Union ont des difficultés sur le sujet. Il est vrai que les pays d’Europe du Nord ont des politiques beaucoup plus volontaristes donc ils s’en sortent un peu mieux (comme l’a montré l’exemple du congé parentalité en Suède), mais des progrès restent à faire partout, y compris chez les premiers de cordée !

Quelle serait la meilleure façon de promouvoir la place des femmes au sein de la DGE et du ministère ?

Je trouve qu’en termes de politique d’égalité, la DGE est plutôt bien outillée car elle s’est pleinement emparée du sujet. Le plan d’égalité professionnelle de la DGE (2023-2025) aborde de nombreux sujets, et notamment la lutte contre les écarts de rémunération.

Un axe de ce plan qui me tient particulièrement à cœur est la mesure visant à atteindre 40% de femmes en poste sur des emplois de direction et d’encadrement. A ce titre, une action qui me semblerait pertinente serait d’effectuer des bilans accessibles aux agents comme au grand public avec des indicateurs sur la manière dont la mesure a été mise en place et quel en est le succès. (NDLR : chaque année, la DGE publie un bilan de son plan égalité qui est disponible sur la page « Egalité ».)

Lien de la source