pesticidesZakia Khattabi met fin aux doubles standards en interdisant...

Zakia Khattabi met fin aux doubles standards en interdisant les exportations belges de pesticides nocifs

-

Publicité

Le conseil des ministres de ce vendredi 23 juin a approuvé le projet « export ban » de la ministre fédérale de l’environnement Zakia Khattabi. Cet Arrêté Royal vise une interdiction d’exportation de certaines substances dangereuses, pourtant interdites ou strictement réglementées sur le marché européen, à partir du territoire belge vers des pays non-membres de l’Union européenne. Pour Zakia Khattabi, il s’agit d’une mesure contre les doubles standards qui s’inscrit résolument dans une dynamique de protection, de justice sociale et environnementale.
Chaque année, l’Union européenne exporte hors de ses frontières des milliers de tonnes de substances hautement nocives qu’elle interdit sur son propre sol. La Belgique en est l’un des principaux pays exportateurs. Un non-sens pour Zakia Khattabi : « Si ces produits sont aujourd’hui interdits sur le marché européen, c’est précisément parce que leur usage est très nocif sur la triple santé : humaine, animale et environnementale. Il va de soi que ce n’est pas bon ici ne l’est pas ailleurs ! ».

La ministre pointe par ailleurs deux autres enjeux : « Avec la mondialisation, par effet boomerang, le consommateur européen se voit finalement exposé à ces substances qui finissent par arriver dans son assiette. C’est ainsi qu’une analyse menée en 2020 par PAN Europe a révélé que, sur 5.800 échantillons alimentaires analysés au sein de l’Union européenne, 74 substances interdites s’y trouvaient. Enfin, cette pratique entraîne une discordance de marché et une concurrence déloyale étant donné que nos agriculteurs ne peuvent plus utiliser ces substances ».

Avec cet arrêté, la Belgique devient le second pays de l’Union, après la France, à mettre en place cette interdiction. Le texte contient deux annexes : une première qui liste les substances dangereuses pour lesquelles tous les usages sont interdits au sein de l’Union européenne et pour lesquelles toutes les exportations seront interdites, une seconde reprenant les substances dangereuses pour lesquelles certains usages sont encore autorisés. Avec cet Arrêté de Zakia Khattabi, la Belgique est désormais bien armée pour plaider en faveur d’une interdiction européenne dans le cadre de la stratégie européenne pour une chimie durable.

Lien Source Almouwatin.com

Publicitéspot_img
Publicité

Dernières nouvelles

Israël/Palestine : Déclaration du Haut Représentant sur l’avis consultatif de la Cour internationale de Justice

L'Union européenne prend bonne note de l'avis consultatif de la Cour internationale de Justice concernant les « Conséquences juridiques...

L’ancien Schihegumen Sergiy (Romanov) veut être gracié et envoyé au front en Ukraine -europeantis.news-

L'ancien abbé du monastère des femmes du Moyen Oural, le P. Sergius (Nikolai Romanov), qui purge une peine...

Décision Historique de la Cour Suprême Espagnole : La Victoire Retentissante de la CCHR contre les abus Psychiatriques

La Cour suprême espagnole a rendu une décision historique et sans précédent en faveur de la Commission des Citoyens...

L’UE appelle à un engagement renouvelé en faveur d’une Chypre unifiée à l’occasion du 50e anniversaire de la division de 1974 -europeantimes.news-

Cette semaine marque la commémoration solennelle des événements tragiques de 1974, un moment charnière dans l'histoire de Chypre qui...
- Advertisement -spot_img

Marché public pour le SPF Affaires étrangères

Sur proposition de la ministre des Affaires étrangères Hadja Lahbib, le Conseil des ministres a marqué son accord sur...

Marchés publics pour le SPF Finances

Le premier concerne l’impression et la mise sous pli des impressions transactionnelles. Le deuxième concerne une procédure publique pour l’achat...

Must read

- Advertisement -spot_img

You might also likeRELATED
Recommended to you