ACTUALITEComment l'UE réduit les gaz à effet de serre...

Comment l’UE réduit les gaz à effet de serre en plus du CO2

-

Publicité


Découvrez comment l’UE travaille pour réduire les émissions de gaz à effet de serre en plus du CO2.

Alors que l’UE travaille dur pour réduire les émissions de CO2il s’efforce également de réglementer d’autres gaz à effet de serre qui réchauffent la planète Terre, tels que le méthane, les gaz fluorés – également appelés gaz F – et les substances appauvrissant la couche d’ozone. Bien qu’ils soient présents en plus petits volumes que le CO2 dans l’atmosphère, ils peuvent avoir un effet de réchauffement significatif.

Les députés de la commission de l’environnement appellent à des réductions d’émissions ambitieuses de gaz à effet de serre fluorés et substances appauvrissant l’ozone. Ils supportent la proposition de la Commission européennes d’encourager l’utilisation d’alternatives aux gaz à effet de serre fluorés et aux substances appauvrissant la couche d’ozone lorsque cela est possible ou de mettre en place des mesures pour réduire leurs fuites et émissions lors de leur production ou de leur utilisation.
Les députés voteront sur les positions du Parlement sur les réductions des émissions de gaz fluorés et des substances appauvrissant la couche d’ozone fin mars 2023 avant le lancement des négociations avec les gouvernements de l’UE.

Réduire les émissions de gaz à effet de serre fluorés

Que sont les gaz fluorés ?

Les gaz fluorés sont fabriqués par l’homme et peuvent être trouvés dans les appareils courants tels que les réfrigérateurs, les climatiseurs ou les pompes à chaleur, les aérosols, les solvants et les agents de gonflage des mousses. Ils représentent environ 2,5 % des émissions de gaz à effet de serre de l’UE.

Même si les gaz fluorés se trouvent en plus petits volumes dans l’atmosphère que le CO2, ils peuvent capter plus d’énergie solaire. L’UE doit réduire ses émissions pour atteindre son objectif 2050 de réduction des émissions à zéro net.

Comme ils n’endommagent pas la couche d’ozone atmosphérique, les gaz fluorés sont souvent utilisés comme substituts aux substances appauvrissant la couche d’ozone.

Qu’a fait l’UE jusqu’à présent ?

Les gaz fluorés sont couverts par la Accord de Paris ainsi que le CO2, le méthane et l’oxyde nitreux ainsi que dans le cadre d’accords internationaux sur les substances appauvrissant la couche d’ozone.

Pour contrôler les émissions de gaz fluorés, l’UE a adopté la Règlement F-gaz et le Directive sur les systèmes de climatisation mobiles. Chaque année le Rapports de l’Agence européenne pour l’environnement sur la production, l’importation, l’exportation, la destruction et l’utilisation comme matière première des gaz fluorés émis par les entreprises de l’UE.

Que veut le Parlement ?

Pour réduire davantage les gaz fluorés dans l’UE, les députés veulent :

  • Renforcer les nouvelles exigences proposées par la Commission qui interdisent la mise sur le marché unique de produits contenant des gaz fluorés
  • Éliminer progressivement les hydrofluorocarbures (HFC) – couramment utilisés dans la climatisation et la réfrigération – mis sur le marché de l’UE d’ici 2050.
  • Avoir une surveillance étroite pour s’assurer que la réduction progressive des HFC ne met pas en danger RePowerEU objectifs de déploiement de la pompe à chaleur.
  • Renforcer l’application de la loi pour prévenir le commerce illégal et la non-conformité

La Commission estime que ses propositions de règlement sur les gaz fluorés permettraient d’économiser 310 millions de tonnes d’équivalent CO2 jusqu’en 2050, ce qui correspond au total des émissions annuelles de gaz à effet de serre de l’Espagne en 2019.

Éliminer progressivement les gaz appauvrissant la couche d’ozone

Que sont les substances appauvrissant la couche d’ozone ?

Présentes dans des appareils similaires aux gaz fluorés, les substances appauvrissant la couche d’ozone sont également des produits chimiques fabriqués par l’homme. Lorsqu’elles atteignent la haute atmosphère, ces substances peuvent endommager la couche d’ozone, qui protège la Terre des radiations solaires dangereuses.

Qu’a fait l’UE jusqu’à présent ?

En raison de leur impact sur l’environnement, les substances appauvrissant la couche d’ozone sont progressivement supprimées par l’UE conformément à un accord mondial de 1989 connu sous le nom de Protocole de Montréal relatif à des substances qui appauvrissent la couche d’ozone et de se conformer les objectifs climatiques de l’UE et l’Accord de Paris.

Que veut le Parlement ?

Afin de réduire davantage les émissions de substances appauvrissant l’ozoneles députés soutiennent la proposition de la Commission pour une mise à jour de la législation, y compris une interdiction de la production, de l’utilisation ou du commerce de ces substances, sauf dans des cas strictement définis. Ils appellent également à une meilleure surveillance, à une meilleure application de la loi et à des sanctions plus sévères pour éviter les activités illégales.

Selon la Commission, les modifications proposées au règlement sur les substances appauvrissant la couche d’ozone entraîneraient des économies de 180 millions de tonnes d’équivalent CO2 supplémentaires d’ici 2050, soit la même chose que les émissions annuelles totales de gaz à effet de serre des Pays-Bas en 2019.

Réduire les émissions de méthane

Qu’est-ce que le méthane ?

Le méthane est naturellement présent dans l’atmosphère, mais il est également généré par les activités humaines, telles que l’agriculture, l’industrie et la combustion de combustibles fossiles. Il représentait 12 % de l’impact des émissions de gaz à effet de serre de l’UE en 2021.

Que fait l’UE ?

Le Parlement a adopté une résolution sur une Proposition de l’UE pour une stratégie de réduction des émissions de méthane en octobre 2021, demandant à la Commission de fixer des objectifs et des mesures contraignantes de réduction du méthane pour tous les secteurs, par le biais du règlement sur la répartition de l’effort. Les députés voteront sur la position du Parlement réductions de méthane dans le secteur de l’énergie Plus tard cette année.



Lien Source Almouwatin.com

Publicitéspot_img
Publicité

Dernières nouvelles

Lois clés auxquelles le nouveau Parlement européen devra s’attaquer

Maintenant que les élections au Parlement européen se sont terminées du 6 au 9 juin 2024, les députés européens...

Le SPF Justice dévoile son rapport annuel 2023 : Une approche humaine pour un impact réel

Le Service public fédéral Justice publie son rapport annuel 2023. Ce rapport offre un aperçu de quelques-uns des projets...

Résultats de l’adjudication OLO du 17 juin 2024

L’Agence fédérale de la Dette communique qu’elle a accepté les offres à l’adjudication de ce jour pour un montant...

Consultation publique – Projets d’arrêtés modificatifs 2024 de couverture ciblée

Le « New Deal mobile » conclu en 2018 entre le Gouvernement, l'Arcep et les opérateurs de radiocommunications mobiles prévoit des...
- Advertisement -spot_img

Une famille humaine. De nouvelles voies de dialogue

Par Martin Hoegger. www.hoegger.org Juifs, chrétiens, musulmans, hindous, bouddhistes, sikhs, bahaïs se sont réunis sur les hauteurs de Rome, pour...

La Fondation Mejora de Scientologie présente un nouveau livre scientifique sur 10 ans de promotion et de défense de la liberté religieuse

Bruxelles, Bruxelles, Belgique, le 29 mai 2024 – liberté religieuse – La Fondation Mejora, dotée du statut consultatif auprès...

Must read

Lois clés auxquelles le nouveau Parlement européen devra s’attaquer

Maintenant que les élections au Parlement européen se sont...

Le SPF Justice dévoile son rapport annuel 2023 : Une approche humaine pour un impact réel

Le Service public fédéral Justice publie son rapport annuel...
- Advertisement -spot_img

You might also likeRELATED
Recommended to you