ACTUALITELes Européens de plus de 30 ans comprennent mieux...

Les Européens de plus de 30 ans comprennent mieux le changement climatique que les jeunes générations, selon une enquête de la BEI

-

Publicité
BEI // La lutte contre le changement climatique nécessite une action collective – de la part des gouvernements, des institutions, des entreprises et des individus. Une bonne compréhension du défi climatique est essentielle pour que les citoyens puissent faire des choix éclairés. Afin d’évaluer la compréhension du public à l’égard du changement climatique, la sixième édition de l’Enquête sur le climat de la BEI se concentre sur les connaissances du public en matière de changement climatique dans trois domaines clés : les définitions et les causes, les conséquences et les solutions. Les participants ont répondu à 12 questions et ont été classés sur une échelle de 0 à 10, 10 indiquant le plus haut niveau de connaissances. Avec plus de 30 000 répondants dans 35 pays, dont le UE Dans les États membres, au Royaume-Uni, aux États-Unis, en Chine, au Japon, en Inde et au Canada, l’enquête de la BEI sur le climat fournit des informations précieuses sur la compréhension globale du changement climatique par les citoyens.


Principales conclusions

  • Partitions: L’Union européenne (score : 6,37/10) a devancé les États-Unis (score : 5,38/10) dans la dernière enquête de la BEI sur les connaissances sur les causes et les conséquences du changement climatique et les solutions pour y faire face.
image@BEI » class= »wp-image-155620″ title= »Les Européens de plus de 30 ans comprennent mieux le changement climatique que les jeunes générations, selon une enquête de la BEI 1″ srcset= »https://europeantimes.news/wp-content/uploads/2024/07/image.jpeg 1851w, https://europeantimes.news/wp-content/uploads/2024/07/image-300×97.jpeg 300w, https://europeantimes.news/wp-content/uploads/2024/07/image-1024×332.jpeg 1024w, https://europeantimes.news/wp-content/uploads/2024/07/image-768×249.jpeg 768w, https://europeantimes.news/wp-content/uploads/2024/07/image-1536×498.jpeg 1536w, https://europeantimes.news/wp-content/uploads/2024/07/image-696×226.jpeg 696w, https://europeantimes.news/wp-content/uploads/2024/07/image-1392×451.jpeg 1392w, https://europeantimes.news/wp-content/uploads/2024/07/image-1068×346.jpeg 1068w » sizes= »(max-width: 1851px) 100vw, 1851px »/>
  • Écart générationnel : Les personnes interrogées de plus de 30 ans dans l’Union européenne ont démontré une meilleure connaissance des causes et des conséquences du changement climatique par rapport aux générations plus jeunes.
  • Lacunes globales dans les connaissances: Les personnes interrogées ont généralement démontré une solide compréhension des causes et des conséquences du changement climatique. Parallèlement, la connaissance des solutions reste souvent à la traîne. Une part importante des personnes interrogées dans l’Union européenne (74 %) et aux États-Unis (77 %) ignorent les avantages d’une réduction des limitations de vitesse sur les routes. De plus, 56 % des répondants européens et 60 % des répondants américains ne savaient pas qu’une meilleure isolation des bâtiments pouvait contribuer à lutter contre le changement climatique.

Fracture générationnelle dans l’Union européenne

Les connaissances sur le changement climatique varient selon l’âge. Les répondants de plus de 30 ans dans l’Union européenne ont obtenu des scores globalement plus élevés (6,47/10) que ceux de moins de 30 ans (5,99/10).

Par exemple, 74 % des personnes interrogées de plus de 30 ans reconnaissent l’importance du recyclage des produits, contre 66 % des personnes interrogées plus jeunes. Il existe une disparité notable dans les connaissances sur les avantages de l’isolation des bâtiments pour lutter contre le changement climatique : 48 % des plus de 30 ans en sont conscients, contre seulement 30 % des moins de 30 ans. 27 % des plus de 30 ans comprennent les avantages climatiques de la réduction des limitations de vitesse sur les routes, contre seulement 20 % de leurs homologues plus jeunes.

Définitions et causes du changement climatique

Sur le définition et causes En matière de changement climatique, les personnes interrogées dans l’Union européenne (7,21/10) ont obtenu des scores bien supérieurs à ceux des États-Unis (5,95/10).

image 1@BEI » class= »wp-image-155619 lazyload » title= »Les Européens de plus de 30 ans comprennent mieux le changement climatique que les jeunes générations, selon une enquête de la BEI 2″ srcset= »https://europeantimes.news/wp-content/uploads/2024/07/image-1.jpeg 1851w, https://europeantimes.news/wp-content/uploads/2024/07/image-1-300×97.jpeg 300w, https://europeantimes.news/wp-content/uploads/2024/07/image-1-1024×332.jpeg 1024w, https://europeantimes.news/wp-content/uploads/2024/07/image-1-768×249.jpeg 768w, https://europeantimes.news/wp-content/uploads/2024/07/image-1-1536×498.jpeg 1536w, https://europeantimes.news/wp-content/uploads/2024/07/image-1-696×226.jpeg 696w, https://europeantimes.news/wp-content/uploads/2024/07/image-1-1392×451.jpeg 1392w, https://europeantimes.news/wp-content/uploads/2024/07/image-1-1068×346.jpeg 1068w » data-sizes= »(max-width: 1851px) 100vw, 1851px » style= »–smush-placeholder-width: 1851px; –smush-placeholder-aspect-ratio: 1851/600; »/>
  • La plupart des personnes interrogées (UE27 : 71 % ; États-Unis : 58 %) ont correctement défini le changement climatique comme un changement à long terme des modèles climatiques mondiaux, même si les Européens affichent un avantage de 13 points sur les Américains.
  • La plupart des personnes interrogées (UE27 : 74 % ; États-Unis : 64 %) reconnaissent les activités humaines telles que la déforestation, l’agriculture, l’industrie et les transports comme les principaux moteurs du changement climatique. Les autres l’attribuent à des phénomènes naturels comme les éruptions volcaniques et les canicules (25 %), ou au trou dans la couche d’ozone (11 %).
  • La plupart des personnes interrogées (UE27 : 72 % ; États-Unis : 58 %) ont correctement identifié les États-Unis, la Chine et l’Inde comme les principaux émetteurs de gaz à effet de serre au monde, les Européens étant en tête avec une marge de 14 points sur les Américains. Cependant, quatre Américains sur dix ont exclu la Chine de leurs réponses, ce qui indique un manque de connaissance de sa position comme l’un des trois principaux émetteurs mondiaux et le principal contributeur aux émissions mondiales de CO.2 émissions.

Conséquences du changement climatique

Lorsqu’on l’interroge sur le conséquences du changement climatique, les personnes interrogées dans l’Union européenne ont obtenu une note de 7,65/10. Ce score est nettement supérieur au score des Américains, qui étaient en moyenne de 6,13/10.

image 3@BEI » class= »wp-image-155622 lazyload » title= »Les Européens de plus de 30 ans comprennent mieux le changement climatique que les jeunes générations, selon une enquête de la BEI 3″ srcset= »https://europeantimes.news/wp-content/uploads/2024/07/image-3.jpeg 800w, https://europeantimes.news/wp-content/uploads/2024/07/image-3-300×97.jpeg 300w, https://europeantimes.news/wp-content/uploads/2024/07/image-3-768×249.jpeg 768w, https://europeantimes.news/wp-content/uploads/2024/07/image-3-696×225.jpeg 696w » data-sizes= »(max-width: 800px) 100vw, 800px » style= »–smush-placeholder-width: 800px; –smush-placeholder-aspect-ratio: 800/259; »/>
  • La conséquence la plus largement reconnue du changement climatique dans tous les pays étudiés est son impact sur la faim dans le monde. 85 % des Européens et 68 % des Américains associent à juste titre le changement climatique à l’aggravation de la faim dans le monde en raison de l’impact des conditions météorologiques extrêmes sur les cultures.
  • 82 % des Européens et 71 % des Américains comprennent les impacts négatifs sur la santé humaine, notamment le fait que le changement climatique peut entraîner une augmentation des polluants atmosphériques.
  • Lorsqu’il s’agit de comprendre les effets du changement climatique sur le niveau de la mer, une part importante des Américains interrogés (45 %, contre 29 % des Européens) ont des idées fausses. Si l’élévation du niveau de la mer est reconnue par la plupart des Européens (71 %), près de la moitié des Américains (45 %) estiment soit que le niveau de la mer baisse (22 %), soit que le changement climatique n’a pas d’impact spécifique sur le niveau de la mer (23 %). .
  • 69 % des personnes interrogées dans l’Union européenne et 52 % aux États-Unis sont conscientes que le changement climatique alimente les migrations mondiales dues aux déplacements forcés.

Solutions au changement climatique

Les répondants ont obtenu des scores inférieurs quant à leur sensibilisation au changement climatique solutions (4,25/10 dans l’Union européenne ; 4,07/10 aux États-Unis) que dans les deux autres domaines (causes et conséquences du changement climatique).

image 2@BEI » class= »wp-image-155621 lazyload » title= »Les Européens de plus de 30 ans comprennent mieux le changement climatique que les jeunes générations, selon une enquête de la BEI 4″ srcset= »https://europeantimes.news/wp-content/uploads/2024/07/image-2.jpeg 800w, https://europeantimes.news/wp-content/uploads/2024/07/image-2-300×97.jpeg 300w, https://europeantimes.news/wp-content/uploads/2024/07/image-2-768×249.jpeg 768w, https://europeantimes.news/wp-content/uploads/2024/07/image-2-696×225.jpeg 696w » data-sizes= »(max-width: 800px) 100vw, 800px » style= »–smush-placeholder-width: 800px; –smush-placeholder-aspect-ratio: 800/259; »/>
  • Même si la plupart des personnes interrogées connaissent des solutions telles que le recyclage (UE27 : 72 % ; États-Unis : 63 %), des lacunes subsistent dans les connaissances, puisque plus d’un tiers des Américains (37 %) ignorent que le recyclage peut aider.
  • Seuls quatre répondants européens et américains sur dix (respectivement 44 % et 40 %) sont conscients de l’impact positif de l’isolation des bâtiments.
  • Les personnes interrogées ont également une connaissance limitée des avantages de la réduction des limitations de vitesse (UE27 : 26 % ; États-Unis : 23 %).

La Banque européenne d’investissement joue un rôle clé dans le financement de solutions au changement climatique et dans la sensibilisation à cette question cruciale.
En tant que bras financier de l’Union européenne, la BEI investit dans des projets majeurs à l’échelle mondiale, tels que l’adaptation au climat en Jordanie, les transports durables en Inde, l’énergie solaire à petite échelle au Brésil, la production d’acier vert en Suède et la plus grande giga-usine solaire d’Europe en Italie. Des projets comme celui-ci soulignent notre engagement en faveur du développement durable et de la réduction des émissions de carbone.
La Banque européenne d’investissement soutient également des programmes éducatifs et académiques sur le climat, comme la Chaire européenne pour le développement durable et la transition climatique à Sciences Po, Paris. Ces programmes dotent les jeunes générations des connaissances nécessaires pour lutter contre le changement climatique. Le travail éducatif de la BEI constitue un investissement dans le capital humain essentiel à la durabilité environnementale à long terme.

La présidente de la Banque européenne d’investissement, Nadia Calviño, a déclaré : « L’action climatique est le défi déterminant de notre génération. En tant que bras financier de l’Union européenne, le Groupe BEI s’engage à financer des projets efficaces de lutte contre le changement climatique et à sensibiliser l’opinion à cette question urgente. Nous travaillons en étroite collaboration avec les institutions publiques, les villes, le secteur privé et la société civile pour soutenir les solutions climatiques et garantir que la transition verte soit abordable et qu’elle offre de nouvelles opportunités.

Publié à l’origine dans The European Times.

Publicitéspot_img
Publicité

Dernières nouvelles

Israël/Palestine : Déclaration du Haut Représentant sur l’avis consultatif de la Cour internationale de Justice

L'Union européenne prend bonne note de l'avis consultatif de la Cour internationale de Justice concernant les « Conséquences juridiques...

L’ancien Schihegumen Sergiy (Romanov) veut être gracié et envoyé au front en Ukraine -europeantis.news-

L'ancien abbé du monastère des femmes du Moyen Oural, le P. Sergius (Nikolai Romanov), qui purge une peine...

Décision Historique de la Cour Suprême Espagnole : La Victoire Retentissante de la CCHR contre les abus Psychiatriques

La Cour suprême espagnole a rendu une décision historique et sans précédent en faveur de la Commission des Citoyens...

L’UE appelle à un engagement renouvelé en faveur d’une Chypre unifiée à l’occasion du 50e anniversaire de la division de 1974 -europeantimes.news-

Cette semaine marque la commémoration solennelle des événements tragiques de 1974, un moment charnière dans l'histoire de Chypre qui...
- Advertisement -spot_img

Marché public pour le SPF Affaires étrangères

Sur proposition de la ministre des Affaires étrangères Hadja Lahbib, le Conseil des ministres a marqué son accord sur...

Marchés publics pour le SPF Finances

Le premier concerne l’impression et la mise sous pli des impressions transactionnelles. Le deuxième concerne une procédure publique pour l’achat...

Must read

- Advertisement -spot_img

You might also likeRELATED
Recommended to you