ACTUALITECarlos Alcaraz survit à Zverev pour remporter sa première...

Carlos Alcaraz survit à Zverev pour remporter sa première couronne à Roland-Garros

-

Publicité
L’Espagnol remporte un troisième titre majeur et consolide sa place parmi l’élite du tennis

Paris, le 9 juin 2024 — Carlos Alcaraz, le prodigieux talent espagnol, a décroché dimanche son premier titre à Roland-Garros, devançant l’Allemand Alexander Zverev dans une bataille épique en cinq sets. Avec cette victoire, Alcaraz a ajouté le Trophée parisien très convoité à sa collection croissante, qui comprend déjà des titres de l’US Open et de Wimbledon.

Le joueur de 21 ans est sorti vainqueur avec un score de 6-3, 2-6, 5-7, 6-1, 6-2, après quatre heures et 19 minutes de jeu épuisant. Son triomphe marque un moment important pour le tennis espagnol, survenant deux ans seulement après que le légendaire Rafael Nadal ait remporté son 14e titre à Roland-Garros.

En réfléchissant à son parcours, Alcaraz, visiblement ému, a déclaré : « Depuis que je suis un petit enfant, je finissais l’école et je courais juste pour allumer la télévision et regarder ce tournoi, maintenant je lève le trophée devant vous tous. C’est incroyable le soutien que je reçois. Je me sens comme à la maison.

Innover

Contrairement à Nadal, dont les trois premières victoires en Grand Chelem ont toutes été remportées sur la terre battue de Roland-Garros, le troisième triomphe majeur d’Alcaraz s’est produit sur une surface différente, soulignant sa polyvalence et son potentiel. À 21 ans et un mois, Alcaraz est devenu le plus jeune homme à remporter un tournoi majeur sur trois surfaces différentes, dépassant de 18 mois le record de Nadal établi à l’Open d’Australie 2009.

Zverev, gracieux dans la défaite, a félicité son adversaire : « Troisième Grand Chelem, 21 ans, c’est incroyable. Vous en avez gagné trois différents. C’est déjà une carrière incroyable. Vous êtes déjà membre du Temple de la renommée et vous avez déjà accompli beaucoup de choses.

Le choc final

Leur dernière rencontre majeure, en quarts de finale de l’Open d’Australie plus tôt cette année, a vu Zverev triompher. Cependant, le scénario était différent à Paris. Alcaraz a brisé le service de Zverev à plusieurs reprises dans le premier set, donnant le ton à la rencontre.

Zverev, sur une séquence de 12 victoires consécutives depuis son titre au Masters de Rome, a réalisé un retour en force dans le deuxième set, égalisant le match après 96 minutes. Mais alors que le match avançait dans le troisième set, Alcaraz commença à ressentir un inconfort physique.

Bien qu’il ait reçu un traitement pour une douleur à l’aine gauche, Alcaraz a fait preuve d’une résilience remarquable. Il a relevé le défi, revenant d’un déficit de deux sets à un pour le deuxième match consécutif, rappelant son retour contre Jannik Sinner en demi-finale.

Une réalisation historique

Dans le set décisif, l’énergie d’Alcaraz a explosé. Il a consolidé un break à 3-1 avec un drop shot habile, enflammant la foule et se dirigeant vers un double break. Le match s’est conclu avec la victoire d’Alcaraz, gravé son nom aux côtés de son entraîneur, Juan Carlos Ferrero, en tant que champion de Roland-Garros.

Reconnaissant le travail acharné et le travail d’équipe qui l’ont propulsé vers ce triomphe, Alcaraz a déclaré : « Le mois dernier a été un travail incroyable. Nous avons beaucoup souffert de cette blessure. Je suis vraiment reconnaissant d’avoir l’équipe que j’ai. Tout le monde dans mon équipe donne de son cœur pour me faire progresser en tant que joueur et en tant que personne. Je vous appelle une équipe mais c’est une famille.

Une nouvelle ère dans le tennis masculin

Cette finale était la première à Paris depuis 20 ans sans aucun des « Trois Grands » :NadalNovak Djokovic, ou Roger Federer. La victoire d’Alcaraz est un signal fort indiquant qu’il est prêt à diriger la nouvelle génération de stars du tennis. En tant que septième homme de l’ère ouverte et premier depuis Stan Wawrinka en 2016 à remporter des titres du Grand Chelem sur trois surfaces différentes, l’avenir d’Alcaraz s’annonce extraordinairement brillant.

Avec sa dernière victoire, Carlos Alcaraz a non seulement réalisé son rêve d’enfant, mais a également consolidé sa place de formidable force du tennis, incarnant l’esprit et la détermination de son idole, Rafael Nadal.

Publié à l’origine dans The European Times.

Publicitéspot_img
Publicité

Dernières nouvelles

« Jésus de Nazareth, roi des Juifs » II

Par le prof. AP Lopukhine 19h25. Sur la croix de Jésus se tenaient sa mère et sa sœur...

Visages du dialogue interreligieux aujourd’hui

Par Martin Hoegger. www.hoegger.org La spiritualité des Focolari, mouvement reconnu par l'Église catholique, est également vécue, dans une certaine mesure,...

Ukraine : la Russie lance une attaque « massive » contre les infrastructures énergétiques

Les forces armées russes ont lancé vendredi soir une huitième attaque « massive » contre des infrastructures énergétiques dans...

UEFA : Pays-Bas 0-0 France : les défenses en tête lors d’un match nul et vierge

UEFA – Pays-Bas et France se sont annulés à Leipzig, les deux étant à égalité avec quatre points en...
- Advertisement -spot_img

La reprise économique réduit l’écart salarial

Depuis le 1er janvier 2022, un nouveau régime de sécurité sociale est entré en vigueur pour les sportif·ve·s rémunéré·e·s....

RUSSIE : Lourdes peines de prison pour 9 Témoins de Jéhovah dans le territoire occupé de Crimée

Neuf Témoins de Jéhovah vivant dans le territoire occupé de Crimée purgent actuellement de lourdes peines de prison, allant...

Must read

« Jésus de Nazareth, roi des Juifs » II

Par le prof. AP Lopukhine 19h25. Sur la...

Visages du dialogue interreligieux aujourd’hui

Par Martin Hoegger. www.hoegger.org La spiritualité des Focolari, mouvement reconnu...
- Advertisement -spot_img

You might also likeRELATED
Recommended to you