ReligionsLes Églises affirment la place des valeurs chrétiennes dans...

Les Églises affirment la place des valeurs chrétiennes dans la politique et la société européennes

-

Publicité

Alors que l’Europe se prépare aux élections européennes de 2024 en juin, des représentants de diverses Églises se sont réunis à Thessalonique, en Grèce, du 15 au 17 mai 2024 pour souligner le rôle des valeurs chrétiennes dans la politique et la société européennes dans un contexte de sécularisation croissante. Mgr. Crociata a déclaré : « Les Églises ont l’opportunité et la responsabilité de donner à nos sociétés l’espoir de ne pas perdre la mémoire des racines qui donnent vie aux valeurs qui unissent nos communautés ». Discours [1 – 2] | Galerie de photos | Déclaration: FRFRDE

conférence-œcuménique-thessalonique-valeurs-chrétiennes

La conférence internationale a été marquée par des réflexions et un dialogue politique en prévision des prochaines élections européennes. Les participants ont exploré et examiné des moyens créatifs de promouvoir les valeurs chrétiennes dans les sociétés et les arènes politiques européennes, contribuant ainsi efficacement à résoudre les crises actuelles affectant la paix, le climat, la société et l’économie.

SE Mgr. Mariano Crociata, président de la COMECE, a souligné le rôle unificateur vital des Églises. « [We] Nous avons l’opportunité et la responsabilité de donner à nos sociétés l’espoir de ne pas perdre la mémoire des racines qui donnent vie aux valeurs qui unissent nos communautés ».

Dans le même ordre d’idées, l’archevêque Nikitas de Thyateira et de Grande-Bretagne, président de la KEK, a également souligné : « Nous sommes unis en esprit et nous soutenons les efforts de tous ceux qui aspirent à voir des valeurs chrétiennes dans la société européenne. L’idée d’effacer les valeurs, les traditions et la langue chrétiennes signifie inévitablement effacer notre propre identité ».

La conférence a également abordé l’analphabétisme religieux croissant parmi les décideurs politiques. Les participants ont discuté des moyens permettant aux Églises de revendiquer et de sauvegarder un espace pour la foi en tant qu’élément légitime du discours politique européen.

« Nos sociétés vivent dans une situation culturelle et morale paradoxale – dit Mgr. Crociata. D’une part, ils ne semblent pas en droit de reconnaître les racines transcendantes des valeurs qui sont à la base de notre vivre ensemble ; d’un autre côté, ils ont besoin d’une philosophie commune pour maintenir une certaine sorte d’unité et de cohérence.

« Les Églises ont l’opportunité et la responsabilité de donner à nos sociétés l’espoir de ne pas perdre la mémoire des racines qui donnent vie aux valeurs qui unissent nos communautés », Mgr. Mariano Crociata a continué.

Le président de la COMECE a également abordé le thème du populisme et de ses différents impacts sur la vie politique et sociale européenne actuelle.

« Le populisme repose sur une relation – ou supposée relation – entre les gouvernements et les citoyens, sans aucune médiation sociale. De cette manière, les gouvernements occupent tout l’espace politique, tandis que les peuples sont laissés à la merci de tous, dans un isolement parfait, qui porte aujourd’hui un nom précis : l’individualisme. »il a déclaré.

L’événement a également été l’occasion de signer officiellement la déclaration « Europe, Be Yourself ! – Un discours aux institutions européennes, aux candidats députés européens et aux partis politiques publié en mars 2024. La déclaration est accessible ici.

La conférence s’est tenue du 15 au 17 mai 2024. Elle est organisée par la Commission des conférences épiscopales de l’Union européenne (COMECE) en coopération avec la Conférence des Églises européennes (KEK), l’Assemblée interparlementaire pour l’Orthodoxie, la Sainte Métropole. de Thessalonique et l’École de théologie de l’Université Aristote de Thessalonique

Publié à l’origine dans The European Times.

Publicitéspot_img
Publicité

Dernières nouvelles

« Jésus de Nazareth, roi des Juifs » II

Par le prof. AP Lopukhine 19h25. Sur la croix de Jésus se tenaient sa mère et sa sœur...

Visages du dialogue interreligieux aujourd’hui

Par Martin Hoegger. www.hoegger.org La spiritualité des Focolari, mouvement reconnu par l'Église catholique, est également vécue, dans une certaine mesure,...

Ukraine : la Russie lance une attaque « massive » contre les infrastructures énergétiques

Les forces armées russes ont lancé vendredi soir une huitième attaque « massive » contre des infrastructures énergétiques dans...

UEFA : Pays-Bas 0-0 France : les défenses en tête lors d’un match nul et vierge

UEFA – Pays-Bas et France se sont annulés à Leipzig, les deux étant à égalité avec quatre points en...
- Advertisement -spot_img

La reprise économique réduit l’écart salarial

Depuis le 1er janvier 2022, un nouveau régime de sécurité sociale est entré en vigueur pour les sportif·ve·s rémunéré·e·s....

RUSSIE : Lourdes peines de prison pour 9 Témoins de Jéhovah dans le territoire occupé de Crimée

Neuf Témoins de Jéhovah vivant dans le territoire occupé de Crimée purgent actuellement de lourdes peines de prison, allant...

Must read

« Jésus de Nazareth, roi des Juifs » II

Par le prof. AP Lopukhine 19h25. Sur la...

Visages du dialogue interreligieux aujourd’hui

Par Martin Hoegger. www.hoegger.org La spiritualité des Focolari, mouvement reconnu...
- Advertisement -spot_img

You might also likeRELATED
Recommended to you