ReligionsLe pape célèbre la paix avec les enfants réunis...

Le pape célèbre la paix avec les enfants réunis à Rome pour la première JMB

-

Publicité

Le pape François demande aux enfants rassemblés au stade de Rome pour la première Journée mondiale de l’enfance (JMB) de prier pour leurs pairs qui souffrent de la guerre et de l’injustice et les encourage à continuer de rêver d’un avenir meilleur.

Par Lisa Zengarini

Quelque 50 000 enfants venus de plusieurs pays du monde se sont rassemblés samedi après-midi au stade olympique de Rome pour rencontrer le pape François et réfléchir avec lui sur leur importance dans l’avenir du monde, dans le cadre de la toute première Journée mondiale de l’enfance (JMB). La paix était le thème principal de l’événement.

Le Pape est arrivé à 16h40 sur sa papamobile et a été accueilli par des applaudissements et par l’hymne « Un monde beau », chanté par la chorale du diocèse de Rome.

Chez les enfants, tout parle de la vie et de l’avenir

Il s’est ensuite adressé au jeune public animé avec un bref discours d’introduction dans lequel il a appelé les enfants à réagir.

Le Pape a ouvert son discours en notant que chez les enfants « tout parle de vie et d’avenir », et en réaffirmant que l’Église, « comme une mère », les accueille et les accompagne « avec tendresse et espérance ».

Il a expliqué qu’il a été inspiré pour convoquer la Journée mondiale de l’enfance par la rencontre qu’il a tenue avec les enfants au Vatican le 7 novembre sur le thème « Apprenons des garçons et des filles ». « J’ai réalisé que notre conversation devait se poursuivre et s’étendre à davantage d’enfants et de jeunes », a-t-il déclaré.

Le stade olympique de Rome
Le stade olympique de Rome

Priez pour les enfants qui souffrent des guerres et de l’injustice

Le Pape a ensuite abordé une série de questions avec les enfants, en partant des nombreuses guerres qui font rage dans plusieurs parties du monde. « Etes-vous triste à cause des guerres ? », « La guerre est-elle une bonne chose ? » ; « La paix est-elle belle ? » a-t-il demandé, invitant le jeune public à prier pour les enfants qui souffrent des guerres, ne peuvent pas aller à l’école, ont faim ou sont négligés.

Le pape François a ensuite attiré leur attention sur la devise de l’événement : « Voici, je fais toutes choses nouvelles ». (Apocalypse 21 : 5). «C’est beau parce que cela nous dit que Dieu fait naître de nouvelles choses», dit-il.

Continuez à être joyeux

Enfin, le Saint-Père a encouragé les enfants à avancer avec courage et joie, qui sont « la santé de l’âme », en disant que Jésus les aime. Il a conclu en les invitant à prier avec lui le Je vous salue Marie.

Un dialogue vivant sur la paix et la foi

Après son discours de salutations, le pape François a poursuivi son dialogue, avec des enfants représentant les cinq continents lui posant plusieurs questions.

« Est-il vrai que la paix est toujours possible ? » a demandé Jeronimo de Colombie. François a rappelé une fois de plus l’importance de s’excuser et de demander pardon pour faire la paix. « Que peuvent faire les enfants pour rendre le monde meilleur ? » » a demandé Lia Marise du Burundi. « Ne discutez pas, aidez les autres », a répondu le Pape. Une jeune fille d’Indonésie, à qui le pape François rendra visite en septembre de cette année, a demandé ce que miracle il choisirait de jouer. « Que tous les enfants aient ce dont ils ont besoin pour vivre, manger, jouer, aller à l’école. C’est le miracle que je voudrais faire », a-t-il assuré après avoir répondu à Federico, un garçon italien qui lui demandait comment aider les enfants qui souffrent.

« Il y a des enfants qui ne peuvent pas satisfaire leurs besoins fondamentaux. Nous devrions tous être égaux, mais ce n’est pas le cas », a reconnu le pape François. « Cela arrive à cause de l’égoïsme, à cause de l’injustice… Travaillons tous pour qu’il n’y ait pas tant d’injustice dans le monde », a-t-il déclaré.

Messe pour la première JMB célébrée dimanche sur la place Saint-Pierre

Le dialogue a été entrecoupé de musique, d’une courte vidéo et même d’un bref match de football avec des footballeurs italiens dans une ambiance festive, et s’est terminé avec les enfants offrant leurs dessins au Pape.

Ils le reverront dimanche sur la place Saint-Pierre, où il présidera la messe de cette première Journée mondiale des enfants, en la solennité de la Très Sainte Trinité.

Le pape à la CDM au stade olympique de Rome (VATICAN MEDIA Divisione Foto)

Publié à l’origine dans The European Times.

Publicitéspot_img
Publicité

Dernières nouvelles

« Jésus de Nazareth, roi des Juifs » II

Par le prof. AP Lopukhine 19h25. Sur la croix de Jésus se tenaient sa mère et sa sœur...

Visages du dialogue interreligieux aujourd’hui

Par Martin Hoegger. www.hoegger.org La spiritualité des Focolari, mouvement reconnu par l'Église catholique, est également vécue, dans une certaine mesure,...

Ukraine : la Russie lance une attaque « massive » contre les infrastructures énergétiques

Les forces armées russes ont lancé vendredi soir une huitième attaque « massive » contre des infrastructures énergétiques dans...

UEFA : Pays-Bas 0-0 France : les défenses en tête lors d’un match nul et vierge

UEFA – Pays-Bas et France se sont annulés à Leipzig, les deux étant à égalité avec quatre points en...
- Advertisement -spot_img

La reprise économique réduit l’écart salarial

Depuis le 1er janvier 2022, un nouveau régime de sécurité sociale est entré en vigueur pour les sportif·ve·s rémunéré·e·s....

RUSSIE : Lourdes peines de prison pour 9 Témoins de Jéhovah dans le territoire occupé de Crimée

Neuf Témoins de Jéhovah vivant dans le territoire occupé de Crimée purgent actuellement de lourdes peines de prison, allant...

Must read

« Jésus de Nazareth, roi des Juifs » II

Par le prof. AP Lopukhine 19h25. Sur la...

Visages du dialogue interreligieux aujourd’hui

Par Martin Hoegger. www.hoegger.org La spiritualité des Focolari, mouvement reconnu...
- Advertisement -spot_img

You might also likeRELATED
Recommended to you