ReligionsInterprétation de la prière "Notre Père"

Interprétation de la prière « Notre Père »

-

Publicité

Compilation par St. Mgr Théophane, le reclus de Vysha

Saint Grégoire de Nysse :

« Qui me donnerait des ailes de colombe ? » – dit le psalmiste David (Ps. 54 : 7). J’ose dire la même chose : qui me donnerait ces ailes, pour que je puisse élever mon esprit à la hauteur de ces paroles, et, quittant la terre, traverser les airs, atteindre les étoiles et voir toute leur beauté, mais sans s’arrêter et à eux, au-delà de tout ce qui est mobile et changeant, pour atteindre la nature constante, la puissance immuable, guidant et soutenant tout ce qui a de l’être ; tout cela dépend de la volonté ineffable de la Sagesse de Dieu. En m’éloignant mentalement de ce qui est changeant et pervers, je pourrai pour la première fois m’unir mentalement à l’Immuable et à l’Immuable, et au nom le plus proche, en disant : Père !

Saint Cyprien de Carthage :

« Oh, quelle condescendance envers nous, quelle abondance de faveur et de bonté de la part du Seigneur, quand il nous permet, en accomplissant la prière devant la face de Dieu, d’appeler Dieu le Père et de nous appeler fils de Dieu, simplement comme le Christ est le Fils de Dieu ! Aucun de nous n’oserait utiliser ce nom dans la prière s’Il ne nous avait pas permis de prier de cette manière.

Saint Cyrille de Jérusalem :

« Dans la prière que le Sauveur nous a enseignée par l’intermédiaire de ses disciples, nous nommons Dieu le Père en toute conscience, en disant : « Notre Père ! Quelle est la grandeur de l’humanité de Dieu ! Ceux qui se sont éloignés de Lui et qui ont atteint l’extrême limite du mal reçoivent une telle communion dans la grâce qu’ils l’appellent Père : Notre Père !

Saint Jean Chrysostome :

« Père à nous ! Oh, quelle philanthropie extraordinaire ! Quel grand honneur ! En quels mots dois-je remercier l’expéditeur de ces marchandises ? Regarde, bien-aimés, le néant de ta nature et de la mienne, regarde son origine – dans cette terre, poussière, boue, argile, cendres, parce que nous sommes créés à partir de la terre et finalement nous décomposons dans la terre. Et quand vous imaginez cela, émerveillez-vous devant la richesse insondable de la grande bonté de Dieu envers nous, par laquelle il vous est commandé de l’appeler Père, terrestre – Céleste, mortel – Immortel, périssable – Incorruptible, temporel – Éternel, hier et avant, les âges existants. il y a’.

Augustin :

« Dans chaque pétition, la faveur du pétitionnaire est d’abord recherchée, puis le fond de la pétition est exposé. Une faveur est généralement demandée avec l’éloge de celui à qui elle est demandée, qui est placé au début de la demande. En ce sens, le Seigneur nous a également commandé au début de la prière de nous écrier : « Notre Père ! Dans les Écritures, il existe de nombreuses expressions par lesquelles la louange de Dieu est exprimée, mais nous ne trouvons aucune prescription pour qu’Israël soit appelé « Notre Père ! En effet, les prophètes appelaient Dieu le Père des Israélites, par exemple : « J’ai élevé et élevé des fils, mais ils se sont rebellés contre moi » (Is. 1, 2) ; « Si je suis père, où est mon honneur ? » (Mal. 1:6). Les prophètes ont appelé Dieu ainsi, apparemment pour révéler aux Israélites qu’ils ne voulaient pas être fils de Dieu parce qu’ils avaient commis des péchés. Les prophètes eux-mêmes n’osaient pas s’adresser à Dieu comme au Père, car ils étaient encore dans la position d’esclaves, bien qu’ils soient destinés à devenir fils, comme le dit l’apôtre : « l’héritier, tant qu’il est jeune, ne se distingue en rien de un esclave »(Galates 4:1). Ce droit est accordé au nouvel Israël – aux chrétiens ; ils sont destinés à être enfants de Dieu (cf. Jean 1, 12), et ils ont reçu l’esprit de filiation, c’est pourquoi ils s’écrient : Abba, Père ! (Rom. 8:15) ».

Tertullien :

« Le Seigneur a souvent appelé Dieu notre Père, il nous a même ordonné de n’appeler Père personne sur terre, sauf Celui que nous avons au ciel (cf. Mt 23, 9). Ainsi, en adressant ces paroles dans la prière, nous accomplissons le commandement. Bienheureux ceux qui connaissent Dieu leur Père. Le nom de Dieu le Père n’a été révélé à personne auparavant – même à Moïse, celui qui l’a interrogé, on a dit un autre nom de Dieu, alors qu’il nous est révélé dans le Fils. Le nom même de Fils conduit déjà au nouveau nom de Dieu – le nom de Père. Mais il a aussi parlé directement : « Je suis venu au nom du Père » (Jean 5 :43), et encore : « Père, glorifie ton nom » (Jean 12 :28), et plus clairement encore : « J’ai révélé Ton nom aux hommes » (Jean 17 :6) ».

Saint Jean Cassien le Romain :

« Le Notre Père présuppose chez celui qui prie l’état le plus élevé et le plus parfait, qui s’exprime dans la contemplation du Dieu Unique et dans l’amour ardent pour Lui, et dans lequel notre esprit, imprégné de cet amour, converse avec Dieu dans la communion la plus étroite et avec une sincérité particulière, comme avec son Père. Les paroles de la prière nous suggèrent que nous devrions aspirer avec diligence à atteindre un tel état. « Notre père! » – si de cette manière Dieu, le Seigneur de l’univers, confesse de sa propre bouche son Père, alors en même temps il confesse aussi ce qui suit : que nous sommes complètement élevés de l’état d’esclavage à l’état d’enfants adoptés. de Dieu.

Saint Théophylacte, archevêque. Bulgare:

« Les disciples du Christ rivalisaient avec les disciples de Jean et voulaient apprendre à prier. Le Sauveur ne rejette pas leur désir et leur apprend à prier. Notre Père, qui es aux cieux – remarquez la puissance de la prière ! Cela vous élève immédiatement au sublime, et dans la mesure où vous appelez Dieu le Père, vous vous convainquez de faire tous les efforts pour ne pas perdre la ressemblance du Père, mais pour lui ressembler. Le mot « Père » vous montre de quels biens vous avez été honoré en devenant fils de Dieu ».

Saint Siméon de Thessalonique :

« Père à nous ! – Parce qu’Il ​​est notre Créateur, qui nous a fait passer du non-être à l’être, et parce que par grâce Il est notre Père par le Fils, par nature Il est devenu semblable à nous ».

Saint Tikhon Zadonski :

« Des mots « Notre Père ! nous apprenons que Dieu est le véritable Père des chrétiens et qu’ils sont « fils de Dieu par la foi en Jésus-Christ » (Galates 3 :26). Par conséquent, en tant que Père, nous devons l’invoquer avec confiance, comme les enfants de parents charnels les invoquent et leur tendent la main en cas de besoin.

Note: St. Théophane, le Reclus de Vysha (10 janvier 1815 – 6 janvier 1894) est célébré le 10 janvier (23 janvier vieux style) et le 16 juin (Transfert des reliques de saint Théophane).

Publié à l’origine dans The European Times.

Publicitéspot_img
Publicité

Dernières nouvelles

Le pape célèbre la paix avec les enfants réunis à Rome pour la première JMB

Le pape François demande aux enfants rassemblés au stade de Rome pour la première Journée mondiale de l'enfance (JMB)...

La nouvelle technologie change la façon dont les protéines des cellules individuelles sont étudiées

Auparavant, les chercheurs ne pouvaient étudier qu’un nombre limité de protéines dans des cellules individuelles par cytométrie en flux....

Le pape célèbre la paix avec les enfants réunis à Rome pour la première JMB

Le pape François demande aux enfants rassemblés au stade de Rome pour la première Journée mondiale de l'enfance (JMB)...

Nulla Accade per Caso : Le docufilm sur Fabrizio Zampetti présenté en première au Musée des sciences et technologies Leonardo Da Vinci

Dans la soirée du mardi 14 mai, le Musée national des sciences et technologies Leonardo da Vinci de Milan...
- Advertisement -spot_img

NSF s’associe à Micron et GlobalFoundries pour investir dans le développement de la main-d’œuvre dans le secteur des semi-conducteurs dans les institutions au service...

Aujourd'hui, la National Science Foundation des États-Unis a annoncé un nouveau partenariat avec Micron Technology, Inc. et GlobalFoundries (GF)...

Le patriarche œcuménique Bartholomée participera au sommet en Suisse

Le patriarche œcuménique Bartholomée participera au sommet, qui se tiendra en Suisse les 15 et 16 juin et sera...

Must read

Le pape célèbre la paix avec les enfants réunis à Rome pour la première JMB

Le pape François demande aux enfants rassemblés au stade...

La nouvelle technologie change la façon dont les protéines des cellules individuelles sont étudiées

Auparavant, les chercheurs ne pouvaient étudier qu’un nombre limité...
- Advertisement -spot_img

You might also likeRELATED
Recommended to you