Accueil ACTUALITE Deux nouveaux pôles de compétitivité pour la filière eau

Deux nouveaux pôles de compétitivité pour la filière eau

0
Deux nouveaux pôles de compétitivité pour la filière eau

Après la labellisation de 55 pôles de compétitivité pour la phase V en mars 2023, deux nouveaux pôles de compétitivité sur la thématique eau ont été désignés.

L’appel à candidatures lancé par le Gouvernement en août 2022, en partenariat avec les Conseils régionaux, marquait le début de la nouvelle phase pour les pôles de compétitivité. Il a permis de désigner les pôles de compétitivité de la phase V pour la période 2023-2026. Cette sélection favorise la collaboration entre les acteurs régionaux, les entreprises et les pôles de compétitivité.

Aqua-Valley et Nord – Aquanova, nouveaux pôles pour la filière de l’eau

Après une évaluation menée par un comité de sélection composé de représentants de l’État et des Conseils régionaux, deux pôles de compétitivité sont labellisés dans le domaine de l’eau :

  • le Pôle Eau Aqua-Valley ;
  • le Pôle Eau Nord.

Le pôle Eau Aqua-Valley

Le pôle eau Aqua-Valley, en partenariat avec EA Eco-Entreprises, rassemble 250 adhérents actifs dans le domaine de l’eau, principalement en région Occitanie et Sud.

Ensemble, ils œuvrent pour dynamiser le secteur de l’eau en favorisant les collaborations, la mutualisation des ressources et la mise en œuvre d’actions collectives. En plus de soutenir les petites et moyennes entreprises, ce partenariat contribue également au développement économique régional en promouvant toutes les filières du secteur de l’eau.

Le pôle Eau Nord – Aquanova

Le Pôle Eau Nord résulte de la fusion de DREAM Eau et Milieux et de HYDREOS.

Ce pôle de compétitivité déploie son action dans les régions Centre-Val de Loire et Grand Est. Avec une couverture géographique étendue sur quatre bassins versants, ce pôle jouera un rôle central dans l’animation et le développement de la filière de l’eau. En favorisant les synergies entre les entreprises et les territoires, il vise à renforcer la coopération et à promouvoir une gestion durable des ressources hydriques.

Trois objectifs principaux pour la phase V

Pour rappel, cette nouvelle phase poursuit trois objectifs pour dynamiser l’économie française, renforcer sa compétitivité et favoriser son rayonnement dans le domaine de l’innovation :

  • renforcer les écosystèmes d’innovation, en favorisant des collaborations plus étroites entre les acteurs économiques, les centres de recherche et les institutions académiques ;
  • consolider la présence des pôles au niveau européen, afin de renforcer leur impact et leur influence à l’échelle internationale, tout en mobilisant les financements européens pour soutenir leurs initiatives ;
  • soutenir activement le développement des PME et des startups françaises, en les accompagnant dans leurs projets d’innovation et en leur fournissant les ressources nécessaires pour leur croissance et leur réussite sur le marché national et international.

Quelques chiffres

quelques chiffres blanc

  • 18 500 entreprises innovantes et centres de recherche et de formation
  • plus de 2 000 adhérents supplémentaires lors de la phase IV
  • près de 1 000 projets européens financés pendant la phase IV

 

Mis à jour le 08/02/2024

Lien de la source