Accueil ACTUALITE L’UE approuve la nomination de María Ángela Holguín Cuéllar au poste d’envoyée personnelle des Nations Unies pour Chypre

L’UE approuve la nomination de María Ángela Holguín Cuéllar au poste d’envoyée personnelle des Nations Unies pour Chypre

0
L’UE approuve la nomination de María Ángela Holguín Cuéllar au poste d’envoyée personnelle des Nations Unies pour Chypre
L’Union européenne a exprimé son soutien pour la récente nomination de María Ángela Holguín Cuéllar, ancien ministre des Affaires étrangères de Colombie, en tant que nouvel envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU à Chypre. Cette décision est considérée comme une étape cruciale dans la revitalisation des négociations de paix dans la région, au point mort, et témoigne de l’engagement inébranlable de l’UE à trouver une solution durable à la question chypriote.

Un nouveau chapitre dans les pourparlers de paix à Chypre

La nomination de María Ángela Holguín Cuéllar intervient à un moment crucial alors que les dernières négociations formelles à Crans Montana en 2017 n’ont pas encore abouti à une solution durable.1. Les plus hauts représentants de l’UE, le haut représentant Josep Borrell et la commissaire Elisa Ferreira, ont salué cette évolution, reconnaissant l’importance de ce rôle dans le contexte plus large de la sécurité et de la coopération européennes.2.

L’UE a réitéré sa volonté de soutenir activement le processus facilité par l’ONU avec tous les outils à sa disposition. L’engagement du bloc en faveur d’un règlement global de la question chypriote est fondé sur le cadre de l’ONU, sur le respect des résolutions pertinentes du Conseil de sécurité de l’ONU et sur les principes fondamentaux de l’UE elle-même, y compris l’acquis. Cette approche intégrée souligne l’engagement global de l’UE en faveur de la stabilité régionale et de l’État de droit.

La situation stratégique de Chypre en Méditerranée orientale en fait une zone clé pour la sécurité et la stabilité. L’UE reconnaît qu’il est plus important que jamais de favoriser la coopération dans cette région, compte tenu du climat géopolitique actuel. La nomination d’un nouvel Envoyé personnel des Nations Unies constitue non seulement un pas vers la paix à Chypre, mais également une opportunité de renforcer la coopération et de poursuivre des approches communes qui profitent à l’ensemble de la région.

L’expertise diplomatique de María Ángela Holguín Cuéllar

María Ángela Holguín Cuéllar apporte une riche expérience diplomatique, ayant été ministre des Affaires étrangères de la Colombie. Son expertise en relations internationales et en résolution de conflits sera un atout inestimable dans son nouveau rôle d’envoyée personnelle du secrétaire général de l’ONU à Chypre. Sa nomination est un signal clair de l’attention renouvelée de la communauté internationale sur la question chypriote et sur sa résolution potentielle.

Le chemin vers la paix en Chypre est semée d’embûches, mais le soutien de l’UE à la nomination de María Ángela Holguín Cuéllar est un signe positif de progrès. Alors que la nouvelle envoyée entame sa mission, l’UE, aux côtés de l’ONU, surveillera et soutiendra de près le processus, dans l’espoir de combler les divisions et d’établir une paix durable qui respecte la souveraineté, l’indépendance et l’intégrité territoriale de Chypre.

Conclusion

La nomination de María Ángela Holguín Cuéllar au poste d’envoyée personnelle du secrétaire général de l’ONU à Chypre constitue une avancée significative dans la quête de la paix dans la région. Le soutien de l’UE à cette décision reflète son engagement à soutenir Chypre et à garantir la stabilité en Méditerranée orientale. Avec des efforts diplomatiques renouvelés et un soutien international, il y a de l’espoir pour un avenir pacifique pour Chypre.

La réponse de l’Union européenne à la nomination de María Ángela Holguín Cuéllar au poste d’envoyée personnelle du secrétaire général des Nations unies à Chypre est une indication claire de son engagement à résoudre le conflit de longue date sur l’île. Le soutien de l’UE aux efforts des Nations unies et sa volonté de fournir une assistance tout au long du processus de paix constituent des étapes importantes vers l’instauration de la stabilité et de la coopération en Méditerranée orientale. Grâce à la vaste expérience diplomatique d’Holguín Cuéllar et à la participation active de l’UE, on constate un regain d’optimisme quant à un règlement global de la question chypriote qui soit conforme aux résolutions de l’ONU et aux principes de l’UE.

Publié à l’origine dans The European Times.