Accueil Religions Les sanctions de l’UE concernent deux chaînes de télévision orthodoxes et une société militaire orthodoxe privée

Les sanctions de l’UE concernent deux chaînes de télévision orthodoxes et une société militaire orthodoxe privée

0
Les sanctions de l’UE concernent deux chaînes de télévision orthodoxes et une société militaire orthodoxe privée

Deux chaînes de télévision orthodoxes et une société militaire orthodoxe privée font partie du 12e paquet de sanctions de l’Union européenne

Deux chaînes de télévision russes diffusant du « contenu orthodoxe » sont incluses dans la dernière 12e paquet de sanctions de l’Union européenne, adoptée le 18 décembre de cette année, comme alimentant l’agression russe contre l’Ukraine. Il s’agit de la chaîne de télévision de l’Église orthodoxe russe »Les thermes» et la chaîne TV «Tsargrad » du soi-disant oligarque orthodoxe K. Malofeev.

En plus d’eux, la liste comprend également la Société militaire privée Andreevsky Cross (PMC), qui serait une société militaire privée russe impliquée dans les actions militaires russes en Ukraine et créée par l’Église orthodoxe russe en 2017. a été créée pour préparer mobilisé des hommes pour une action militaire. « Depuis, elle propose une formation tactique aux combattants russes engagés dans la guerre d’agression russe contre l’Ukraine. » Une fois que les combattants ont terminé l’entraînement tactique proposé par le PMC de la Croix de Saint-André, ils signent des contrats avec le ministère russe de la Défense ou le groupe Wagner, indique le jugement.

Concernant les deux chaînes de télévision, le jugement indique que la chaîne officielle de l’Église Spas diffuse « de la propagande pro-Kremlin et de la désinformation sur la guerre d’agression de la Russie contre l’Ukraine ». Cela favorise également la violation de l’intégrité territoriale d’autres pays, de la souveraineté et de l’indépendance de l’Ukraine.

« Spas » est la première chaîne publique fédérale, conçue comme un projet missionnaire de l’Église orthodoxe russe et diffusant uniquement des « contenus orthodoxes ». Il a été inclus dans la liste des sanctions de l’Union européenne, respectivement interdites de diffusion sur le territoire des pays européens, pour avoir fourni une justification religieuse à la guerre contre l’Ukraine, qui a été le principal sujet de la télévision ces deux dernières années.

« Spas » a été créé en 2005 par l’Église orthodoxe russe et bénéficie du soutien financier du gouvernement. Elle diffuse tous les services, événements et sermons du patriarche de Moscou Cyrille, des films et des émissions journalistiques. Depuis le début de la guerre russe contre l’Ukraine, ses principaux invités sont les propagandistes du régime Poutine, dont la tâche est de présenter cette guerre comme une bataille pour l’Orthodoxie.

Outre Spas, la chaîne de télévision Tsargrad du soi-disant « oligarque orthodoxe » K. Malofeev, qui a soutenu financièrement les séparatistes pro-russes du Donbass, figure également sur la liste des sanctions. Les sanctions ont été imposées parce que Tsargrad « diffuse de la désinformation et de la propagande russe sur la guerre en Ukraine, soutient les récits nationalistes et justifie l’occupation des territoires ukrainiens et le déplacement des enfants ukrainiens ».

Les entreprises associées à « l’oligarque orthodoxe » Malofeev ont reçu environ 20 milliards de roubles avant l’invasion à grande échelle de l’Ukraine par la Russie

La décision note que les deux chaînes de télévision soutiennent matériellement les actions militaires russes en Ukraine.

En août dernier, la chaîne de télévision Current Time (Nastoyashtee Vremya) a rapporté que la chaîne de télévision russe Tsargrad avait été bloquée au Kazakhstan en raison de la propagande extrémiste. La chaîne de propagande russe Tsargrad, propriété de l’oligarque Konstantin Malofeev, a été bloquée au Kazakhstan. Cela a été rapporté par Masa.media en référence au ministère de l’Information et du Développement social de la république. La décision de bloquer Tsargrad a été prise après quatre avertissements de propagande extrémiste adressés à la chaîne pour des publications titrant « Les nationalistes kazakhs terrorisent les femmes russes à la veille du Jour de la Victoire », « Mambet, qui a chassé les Russes du Kazakhstan, s’est excusé le appareil photo » et « Rayures cosaques ». discorde : au Kazakhstan, on veut mettre les Russes à genoux ?

Le service Kaz Blocking Tracker, qui surveille les restrictions d’accès à divers sites au Kazakhstan, a confirmé qu’à l’heure actuelle, la ressource Web de la chaîne de télévision russe, située sur tsargrad.tv et kz.tsargrad.tv, est complètement bloquée dans le pays. .

Selon Roskomsvoboda, en juillet 2020, YouTube a bloqué la chaîne Tsargrad sans possibilité de restauration en raison d’une violation des lois sur l’exportation. En 2022, des sanctions ont été imposées contre la chaîne de télévision en tant que ressource favorisant la propagande du Kremlin et justifiant l’agression russe contre l’Ukraine.

L’homme d’affaires russe Konstantin Malofeev, fondateur de Tsargrad, figure également sur les listes de sanctions de l’Union européenne, des États-Unis et d’autres pays. Il figure sur la liste internationale des personnes recherchées depuis plus de six ans pour avoir financé la soi-disant « RPD » et des détachements de volontaires combattant aux côtés de la Russie en Ukraine.

Remarque : L’équipe éditoriale créée par RFE/RL avec la participation de la chaîne de télévision Voice of America « Current Time » est située à Prague (République tchèque) et les journalistes travaillent en Russie, en Ukraine, au Kazakhstan, en Azerbaïdjan, en Biélorussie, en Géorgie, au Kirghizistan et dans d’autres pays. des pays.

Publié à l’origine dans The European Times.