Accueil Religions En Russie, les Témoins de Jéhovah sont la religion la plus persécutée, 127 prisonniers au 1er janvier 2024

En Russie, les Témoins de Jéhovah sont la religion la plus persécutée, 127 prisonniers au 1er janvier 2024

0
En Russie, les Témoins de Jéhovah sont la religion la plus persécutée, 127 prisonniers au 1er janvier 2024

Au 1er janvier 2023, 127 Témoins de Jéhovah étaient en prison en Russie pour avoir pratiqué leur foi dans des maisons privées, selon la dernière mise à jour du base de données des prisonniers religieux de Droits de l’Homme Sans Frontières.

Quelques statistiques depuis l’interdiction des Témoins de Jéhovah en 2017

  • Plus de 790 Témoins de Jéhovah âgés de 19 à 85 ans ont été inculpés au pénal ou ont fait l’objet d’une enquête pour la pratique de leur foi ; parmi eux, 205 avaient plus de 60 ans (plus de 25%)
  • Plus de 2 000 maisons ont été perquisitionnées par le FSB et la police locale
  • 521 croyants figurent sur la liste nationale de surveillance des extrémistes/terroristes (Surveillance du Rosfin), 72 d’entre eux figurant dans cette liste au cours de la seule année 2023.

Quelques statistiques en 2023

  • 183 maisons ont été perquisitionnées
  • 43 hommes et femmes ont été détenus, dont 15 envoyés dans des centres de détention provisoire
  • 147 hommes et femmes ont été inculpés et condamnés au pénal
  • 47 ont été condamnés à la prison
  • 33 ont été condamnés à 6 ans ou plus

Dernières peines en 2023 : de 6 1/2 à 7 ½ ans de prison

Le 22 décembre 2023, le juge du tribunal du district de Cheremushkinsky a respectivement condamné Aleksandr Rumyantsev, Sean Pike et Eduard Sviridov à 7,5 ans, 7 ans et 6,5 ans pour avoir chanté des chants et des prières religieux.

À la fin de l’été 2021, une série de recherches a eu lieu au domicile des Témoins de Jéhovah à Moscou, à la suite de quoi trois d’entre eux se sont retrouvés dans un centre de détention provisoire. L’affaire pénale a fait l’objet d’une enquête pendant 15 mois. Ensuite, l’affaire a été examinée par le tribunal pendant 13 mois. En conséquence, au moment du verdict, ils avaient déjà passé 2 ans et 4 mois dans un centre de détention provisoire.

Ils ont tous nié l’accusation d’extrémisme.

Un rapport de la Commission européenne contre le racisme et l’intolérance exprimé inquiétude quant au fait que « la législation anti-extrémiste [of the Russian Federation] est utilisé contre certaines minorités religieuses, en particulier contre les Témoins de Jéhovah.

Cour européenne des droits de l’homme

Le 31 janvier 2023, la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) a considéré sept plaintes des Témoins de Jéhovah de Russie concernant des incidents survenus entre 2010 et 2014, avant l’interdiction.

Dans chacun de ces cas, le tribunal a donné raison aux Témoins et les a condamnés à payer une indemnisation d’un montant de 345 773 euros ainsi que 5 000 euros supplémentaires au titre des frais de justice. Il s’agit de la deuxième décision de la CEDH au cours des deux dernières années en faveur des Témoins de Jéhovah de Russie.

En juin 2022, la CEDH a déclaré qu’il était Il est illégal pour la Russie d’interdire les Témoins de Jéhovah en 2017. Le montant total des indemnisations au titre de cette décision dépasse 63 millions d’euros. Jusqu’à présent, les décisions de la CEDH n’ont eu aucun impact sur la pratique du système répressif russe. Les autorités russes n’ont pas versé d’indemnisation aux croyants acquittés et continuent de les condamner à de longues peines de prison

Publié à l’origine dans The European Times.