ReligionsAux Nations Unies, Omar Harfouch a accusé le Liban...

Aux Nations Unies, Omar Harfouch a accusé le Liban d’être « un pays antisémite, discriminatoire et raciste »

-

Publicité

Genève, le 26 septembre 2023 – Le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies, lors de sa 54e session ordinaire qui s’est tenue aujourd’hui, a entendu un discours captivant d’Omar Harfouch, pianiste libanais de renom, lors de sa 24e réunion.

Né musulman sunnite, Harfouch a fait ses études dans une école chrétienne, reflet de la diversité religieuse qui fait la renommée du Liban. Cependant, sa présence au conseil n’était pas principalement due à ses talents musicaux, mais plutôt à la mise en lumière d’un problème urgent auquel il est confronté dans son pays natal.

Le pianiste a révélé qu’il était persécuté par le gouvernement libanais en raison de ses opinions et de ses interactions. Il a souligné les accusations portées contre lui par le tribunal militaire libanais, soulignant la menace de la peine de mort pour le simple fait de se trouver dans la même pièce qu’un journaliste américano-israélien et de prononcer un discours au tribunal militaire libanais. Parlement européen.

Ses accusations contre le gouvernement libanais étaient profondes et diffusé via la Web TV de l’ONU. Harfouch a franchement exprimé : « Le Liban est un pays antisémite, discriminatoire et raciste ». Il a appelé la communauté internationale, en particulier les participants au Conseil des droits de l’homme des Nations Unies, à contester les politiques strictes du Liban qui restreignent la liberté d’expression et d’association.

Dans un moment poignant, Harfouch s’est adressé aux participants, se demandant s’il y avait des Juifs, des Israéliens, des sionistes ou des pro-israéliens présents. Il a souligné que, selon la loi libanaise, il lui faudrait faire preuve de discrimination à leur encontre. « Ce que je refuse de faire », a-t-il déclaré avec passion. Il a souligné que personne ne devrait être jugé sur la base de sa naissance, de sa religion ou de sa nationalité, appelant les membres du conseil à soutenir son plaidoyer en faveur de l’abolition de la « loi raciste et discriminatoire ».

Le discours a suscité une large attention, de nombreux ambassadeurs et défenseurs des droits de l’homme exprimant leur inquiétude face aux allégations et manifestant leur solidarité avec Harfouch.

La 54e session du Conseil des droits de l’homme se poursuit, avec davantage de déclarations de représentants et de discussions sur diverses questions mondiales liées aux droits de l’homme. La communauté internationale attend d’autres réactions et des solutions potentielles à la lumière du discours convaincant de Harfouch.

Publié à l’origine dans The European Times.

Publicité

Dernières nouvelles

COP28 – L’Amazonie fait face à l’une de ses sécheresses les plus implacables

Depuis fin septembre, l’Amazonie est confrontée à l’une des sécheresses les plus incessantes de son histoire. Images troublantes...

Unis contre la discrimination, un scientologue dénonce l’Allemagne au Parlement européen

S'exprimant avec passion la semaine dernière au Parlement européen, Ivan Arjona, représentant de la Scientologie auprès des institutions européennes,...

Espaces de respect, Bridge-Builder promeut le dialogue entre les minorités religieuses au Parlement européen

Bruxelles, Belgique – « D'où la nécessité aujourd'hui de ce type de débat, qui permet à une minorité religieuse...

Le jour fatidique : événements importants survenus le 3 décembre à travers l’histoire

Le 3 décembre a été une journée mouvementée marquée par des événements majeurs, des controverses, des naissances et des...
- Advertisement -spot_img

La liberté religieuse en danger : La complicité des médias dans la persécution des religions minoritaires

"Les médias, qui se nourrissent de sensationnalisme plutôt que de faits, considèrent la question des sectes comme un bon...

Un dirigeant juif condamne les crimes de haine religieuse et appelle au respect des confessions minoritaires en Europe

S’exprimant avec passion au Parlement européen la semaine dernière, le rabbin Avi Tawil a attiré l’attention de toute urgence...

Must read

- Advertisement -spot_img

You might also likeRELATED
Recommended to you