ACTUALITEUber Files : le dénonciateur de Mark MacGann et...

Uber Files : le dénonciateur de Mark MacGann et l’homme de l’ombre d’Uber

-

Publicité

Mark MacGann est l’homme qui a donné au Guardian 124 000 messages et documents internes qui ont conduit aux fichiers Uber. Pendant deux ans, il a été l’un des principaux responsables des affaires publiques d’Uber pour l’Europe occidentale, l’Afrique et le Moyen-Orient. Pendant deux ans, il a été l’un des principaux responsables des affaires publiques d’Uber pour l’Europe de l’Ouest, l’Afrique et le Moyen-Orient.

Une grande enquête impliquant une quarantaine de journaux internationaux, dont Le Monde et le Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ), a également participé à l’analyse des documents.

Cette vaste enquête journalistique « Uber Files », révèle comment Emmanuel Macron, alors ministre de l’Economie entre 2014 et 2016, a secrètement aidé la société américaine Uber à s’installer en France, permettant à Uber un accès fréquent et direct à lui et à son personnel, lui disant même qu’il avait négocié un « accord » secret avec ses adversaires au sein du cabinet français.
Et ce malgré les réticences du gouvernement auquel il appartenait et après les violentes manifestations des taxis en France en 2015, au cours desquelles plusieurs chauffeurs Uber et leurs clients ont été agressés physiquement.

À la défense d’Emmanuel Macron, Mark MacGann admet avoir menti « C’est moi qui parlais aux gouvernements, c’est moi qui poussais cela avec les médias, c’est moi qui disais aux gens qu’ils devraient changer les règles parce que les conducteurs allaient en bénéficier et les gens allaient avoir tellement d’opportunités économiques », a-t-il déclaré. «Quand cela s’est avéré ne pas être le cas, nous avions en fait vendu des mensonges aux gens.

Dans une interview exclusive avec le gardien, MacGann a déclaré qu’il était en partie motivé par le remords. il a décidé de s’exprimer, a-t-il dit, parce qu’il pense qu’Uber a sciemment bafoué les lois dans des dizaines de pays et trompé les gens sur les avantages pour les conducteurs du modèle d’économie à la demande de l’entreprise.

Dans un effort pour réprimer la violente réaction contre l’entreprise et obtenir des changements dans les lois sur les taxis et le travail, Uber prévoyait de dépenser 90 millions de dollars en 2016 en lobbying et en relations publiques, selon un document.

Sa stratégie consistait souvent à passer par-dessus la tête des maires des villes et des autorités de transport et directement au siège du pouvoir.

Outre Macron, les dirigeants d’Uber ont rencontré Biden à Davos, le Premier ministre irlandais Enda Kenny, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et George Osborne, alors chancelier britannique. Une note de la réunion dépeint Osborne comme un « ardent défenseur ».

Après sa rencontre avec Kalanick (co-fondateur d’Uber), Biden semble avoir modifié son discours préparé à Davos pour faire référence à un PDG dont l’entreprise donnerait à des millions de travailleurs « la liberté de travailler autant d’heures qu’ils le souhaitent, de gérer leur propre vie comme ils le souhaitent ».

Dans une déclaration en réponse à la fuite, Uber a reconnu « des erreurs et des faux pas », mais a déclaré qu’il s’était transformé depuis 2017 sous la direction de son PDG actuel, Dara Khosrowshahi.

« Nous ne cherchons pas et ne chercherons pas d’excuses pour un comportement passé qui n’est manifestement pas conforme à nos valeurs actuelles », a-t-il déclaré. « Au lieu de cela, nous demandons au public de nous juger sur ce que nous avons fait au cours des cinq dernières années et sur ce que nous ferons dans les années à venir. »

Publié à l’origine dans The European Times.

Publicitéspot_img
Publicité

Dernières nouvelles

Le Mouvement Sahraoui pour la Paix Présente ses Initiatives en Amérique du Sud

18 mai 2024 Le mercredi 14 mai, dans les locaux du Cercle de la Gendarmerie Nationale, s'est tenue la Conférence...

Livre L’anticultisme en France en 2024 : récits personnels et combats

Dans un monde qui comprend souvent mal et ostracise les croyances non conventionnelles, le livre révolutionnaire de Donald A....

Nouveau projet de recherche sur la mobilité humaine sur les données intelligentes

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ : Les informations et opinions reproduites dans les articles sont celles de ceux qui les énoncent...

Bons d’État – Émission du 4 juin 2024 – Coupons

Communiqué de presse de l’Agence Fédérale de la Dette : Les coupons des bons d’État qui seront émis le 4...
- Advertisement -spot_img

Must read

Le Mouvement Sahraoui pour la Paix Présente ses Initiatives en Amérique du Sud

18 mai 2024 Le mercredi 14 mai, dans les locaux...

Livre L’anticultisme en France en 2024 : récits personnels et combats

Dans un monde qui comprend souvent mal et ostracise...
- Advertisement -spot_img

You might also likeRELATED
Recommended to you