ACTUALITEScientologie et droits de l'homme, élever la prochaine génération...

Scientologie et droits de l’homme, élever la prochaine génération à l’ONU

-

Publicité

L’activisme mondial des jeunes pour les droits de l’homme est reconnu alors que le Bureau des droits de l’homme de Scientologie félicite le Sommet des jeunes pour les droits de l’homme.

EINPresswire.com/ BRUXELLES-NEW YORK, BRUXELLES-NEW YORK, BELGIQUE-États-Unis, 13 juillet 2023. / Le Bureau des droits de l’homme de l’Église de Scientologie Internationale félicite Youth for Human Rights International pour son Sommet aux Nations Unies, qui a donné aux jeunes militants du monde entier les outils nécessaires pour atteindre leurs objectifs humanitaires.

Lors de ce 17e Sommet de la jeunesse qui s’est tenu du 6 au 8 juillet au siège de l’ONU, à New York, de jeunes dirigeants du monde entier, notamment d’Europe, d’Amérique, d’Afrique, d’Asie et d’Océanie, ont reçu la sagesse et les expériences des lauréats du prix Nobel de la paix et des experts des droits de l’homme. Organisé par Youth for Human Rights International, le Sommet a été accueilli par la Mission permanente du Timor-Leste auprès de l’Organisation des Nations Unies et coparrainé par les Missions permanentes de l’Irlande, de l’Albanie et de la République démocratique du Congo.

Le thème du Sommet de cette année était :

« IMAGINEZ : L’ÉGALITÉ. DIGNITÉ. UNITÉ – Les jeunes en font une réalité ».

Les délégués se sont réunis dans la salle du Conseil économique et social des Nations Unies, où des icônes internationales des droits de l’homme les ont guidés et encouragés à persévérer dans la réalisation de leur objectif : faire des droits de l’homme une réalité en sensibilisant à la Déclaration universelle des droits de l’homme.

Le président du Timor-Leste, José Ramos-Horta, lauréat du prix Nobel de la paix en 1996, a souhaité la bienvenue aux délégués lors d’une présentation enregistrée. « L’espoir représenté par la Déclaration universelle des droits de l’homme des Nations Unies ne meurt jamais – a-t-il déclaré – Avec vos actions aujourd’hui, vous créez le monde, vous vivrez dans un endroit meilleur. La Déclaration universelle des droits de l’homme des Nations Unies ouvre la voie à un monde meilleur. Merci de continuer à porter le flambeau et à tracer un chemin vers les idéaux que nous partageons ».

2024 marque le 75e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme, une date dont les célébrations ont commencé partout. Le document de la DUDH a été le premier à définir les droits fondamentaux que tous les peuples de la Terre revendiquent.

« Il est consternant que 75 ans plus tard, notre monde continue de faire face à des crises humanitaires évitables telles que la traite des êtres humains, la faim ainsi que l’abus des richesses environnementales, alors que plus de 30 nations sont toujours impliquées dans des conflits, des guerres à grande échelle aux insurrections terroristes. Il est clair pour moi, et pour tous ceux qui veulent ouvrir les yeux et regarder, que les 30 droits sont toujours traités dans une certaine mesure comme du papier mouillé, plutôt que de travailler sans relâche pour mettre pleinement en œuvre les droits pour des milliards de personnes sur la planète », a déclaré Ivan Arjona, représentant de l’Église de Scientologie pour les institutions européennes et l’ONU.

Ceux qui ont rédigé le document ont exhorté les gouvernements et la société civile déjà dans le préambule même à « travailler par l’enseignement et l’éducation pour promouvoir le respect de ces droits et libertés et par des mesures nationales et internationales progressistes pour assurer une reconnaissance et un respect universels et effectifs ».

C’était en décembre 2011, lorsque l’Assemblée générale des Nations Unies, après avoir été spécialement sollicitée par la société civile et les alliés des gouvernements, a adopté la Déclaration des Nations Unies sur l’éducation et la formation aux droits de l’homme. La déclaration appelle les États membres à « mettre en œuvre l’éducation et la formation aux droits de l’homme ». Pourtant, 12 ans plus tard, peu de choses ont changé.

Les jeunes délégués du monde entier ont co-écrit une déclaration qu’ils ont lue lors du Sommet, dans laquelle la demande pour tous les États membres de l’ONU de rendre obligatoire l’éducation aux droits de l’homme dans les écoles de leurs pays.

Comme preuve de la possibilité de le faire, les participants au Sommet ont été informés par Jorge Luis Fonseca Fonseca, député de l’Assemblée législative du Costa Rica et le représentant de la jeunesse pour les droits de l’homme du Costa Rica, Braulio Vargas, sur la façon dont ils ont contribué à l’adoption d’une législation rendant obligatoire l’éducation aux droits de l’homme dans toutes les écoles du Costa Rica, inculquant ainsi les droits de l’homme dans le tissu de la nation.

Parmi les autres orateurs principaux du Sommet figurent le Représentant permanent du Timor-Leste auprès des Nations Unies, l’Ambassadeur Karlito Nunes ; le Représentant permanent de l’Albanie auprès de l’Organisation des Nations Unies, l’Ambassadeur Ferit Hoxha ; le président sortant de l’International Physicians for the Prevention of Nuclear War, le Dr Ira Helfand, lauréate du prix Nobel de la paix en 1985 et 2017 ; le co-fondateur et président d’Eyes Open International, Harold D’Souza ; Jared Feuer, directeur de l’exploitation de Movement Forward, Inc. ; la juge associée à la retraite de la Cour d’appel des Philippines et présidente de la Commission indépendante contre les armées privées, Monina Arevalo Zenarosa ; et Haetham Abdul-Razaq, Ph.D., professeur adjoint au Northwest Vista College.

Plus de 400 fonctionnaires, ambassadeurs et représentants des missions permanentes des Nations Unies, des représentants d’ONG, des universitaires et des membres de la société civile, y compris d’Italie, ont assisté à la conférence de deux jours, à l’issue de laquelle des dignitaires ont signé une proclamation et une demande d’éducation aux droits de l’homme dans toutes les écoles.

L’événement a été diffusé sur le site Web des Nations Unies et suivi par des militants des droits de l’homme, des éducateurs et des membres des sections Jeunesse pour les droits de l’homme dans les pays du monde entier.

Le dernier jour du Sommet a été organisé par le centre communautaire de l’Église de Scientologie de Harlem. Les délégués ont assisté à un atelier où ils ont acquis des compétences dans la planification et l’exécution de leurs initiatives d’éducation aux droits de l’homme. Chacun d’eux a élaboré un plan d’action en matière de droits de l’homme qui les aidera à atteindre leurs objectifs pour l’année à venir.

Le Bureau des droits de l’homme de l’Église de Scientologie Internationale félicite Youth for Human Rights International pour l’ampleur et l’impact de ce sommet. L’Église a parrainé et aidé à organiser chacun des 16 Sommets de la jeunesse précédents. La défense des droits de l’homme fait partie intégrante de la religion de Scientologie. Le Credo de l’Église de Scientologie, écrit en 1954 par le fondateur de la Scientologie L. Ron Hubbardcommence par:

« Nous, membres de l’Église, croyons : que tous les hommes, quelle que soit leur race, leur couleur ou leur croyance, sont créés avec des droits égaux.

L’Église de Scientologie et ses paroissiens soutiennent Youth for Human Rights International en permettant de fournir gratuitement ses documents aux éducateurs, aux organisations de défense des droits de l’homme et aux dirigeants communautaires et civiques qui souhaitent éduquer les autres sur la Déclaration universelle des droits de l’homme.

  • Bureau de nouvelles

    Le European Times News vise à couvrir les actualités importantes pour sensibiliser les citoyens de toute l’Europe géographique.

Publié à l’origine dans The European Times.

Publicitéspot_img
Publicité

Dernières nouvelles

Le Mouvement Sahraoui pour la Paix Présente ses Initiatives en Amérique du Sud

18 mai 2024 Le mercredi 14 mai, dans les locaux du Cercle de la Gendarmerie Nationale, s'est tenue la Conférence...

Livre L’anticultisme en France en 2024 : récits personnels et combats

Dans un monde qui comprend souvent mal et ostracise les croyances non conventionnelles, le livre révolutionnaire de Donald A....

Nouveau projet de recherche sur la mobilité humaine sur les données intelligentes

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ : Les informations et opinions reproduites dans les articles sont celles de ceux qui les énoncent...

Bons d’État – Émission du 4 juin 2024 – Coupons

Communiqué de presse de l’Agence Fédérale de la Dette : Les coupons des bons d’État qui seront émis le 4...
- Advertisement -spot_img

Must read

Le Mouvement Sahraoui pour la Paix Présente ses Initiatives en Amérique du Sud

18 mai 2024 Le mercredi 14 mai, dans les locaux...

Livre L’anticultisme en France en 2024 : récits personnels et combats

Dans un monde qui comprend souvent mal et ostracise...
- Advertisement -spot_img

You might also likeRELATED
Recommended to you