ACTUALITEL'Union européenne suspend l'accord de facilitation des visas pour...

L’Union européenne suspend l’accord de facilitation des visas pour les Russes

-

Publicité

Les ministres des affaires étrangères de l’UE conviennent de suspendre l’accord de facilitation des visas pour les Russes

Les 30 et 31 août 2022, Prague a accueilli une réunion informelle des ministres des Affaires étrangères de l’UE connue sous le nom de Gymnich. Les ministres ont principalement discuté de deux sujets, à savoir les relations de l’UE avec l’Afrique et l’agression russe contre l’Ukraine. Le principal résultat de la réunion a été accord entre les États membres pour suspendre l’accord visant à faciliter la délivrance de visas.

Le sujet principal de la réunion des ministres des Affaires étrangères était l’agression russe contre l’Ukraine et ses conséquences. Les ministres ont convenu qu’ils resteraient unis dans leur approche du comportement hostile de la Russie et qu’ils apporteraient à l’Ukraine le soutien nécessaire. Les paramètres spécifiques de l’assistance militaire future à l’Ukraine ont également été discutés, les ministres abordant également les mesures possibles pour renforcer la facilité européenne de soutien à la paix afin de mieux répondre aux besoins de l’armée ukrainienne.

Les discussions ont également vu une percée importante dans la politique des visas vis-à-vis de la Russie. Les ministres des Affaires étrangères ont convenu de suspendre l’accord de facilitation des visas qui facilite considérablement l’obtention de visas Schengen pour les citoyens russes.

En ce qui concerne nos relations avec la Russie, nous ne pouvons pas continuer comme avant. Nous avons fait des progrès lors de la réunion des ministres des Affaires étrangères et voulons suspendre totalement l’accord qui permet la délivrance simplifiée de visas aux citoyens de la Fédération de Russie.

Jan LipavskýMinistre des Affaires étrangères

Selon le ministre Lipavský, il est cependant également nécessaire de parvenir à une compréhension mutuelle entre les États membres. D’une part, il y a le problème des États du Nord qui bordent directement la Russie et qui voient arriver un grand nombre de Russes. D’autre part, les différents États membres ont des positions différentes sur la question. Ce qui importe maintenant, c’est que la Commission européenne et les institutions de l’UE préparent une proposition qui reflète ces différents aspects.

Le haut représentant de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Josep Borrell, a rappelé lors de la conférence de presse que les États membres de l’UE disposent déjà d’une autonomie considérable lors de la délivrance de visas d’entrée sur leur propre territoire. « Les États membres disposent d’un large pouvoir discrétionnaire pour réglementer leurs politiques en matière de visas. Chaque État membre peut donc également adopter et mettre en œuvre des mesures nationales en rapport avec la délivrance de visas », a-t-il déclaré.

Les relations de l’Union européenne avec l’Afrique et la situation des États africains dans le contexte de l’agression russe en Ukraine n’ont pas non plus été négligées. Selon le ministre des Affaires étrangères de la République tchèque Jan Lipavský, il est essentiel de lutter contre les récits de propagande russe que la Russie diffuse dans la région, et d’offrir aux États africains une coopération avantageuse avec l’Union européenne, par exemple dans le domaine technologique. Le haut représentant Josep Borrell a déclaré qu’il était essentiel de travailler avec les partenaires africains de l’UE de manière coordonnée.

Dans le cadre d’un déjeuner informel avec les États du trio associé, les ministres ont discuté de la perspective européenne de la Géorgie, de la Moldavie et de l’Ukraine, et de la manière dont ces pays peuvent être aidés sur leur chemin vers l’Union européenne. L’avenir du Partenariat oriental, instrument important de coopération, a également été évoqué.

La conférence Forum 2000, consacrée à l’aide à l’Ukraine, fera suite à la réunion Gymnich. Ses thèmes seront la perspective européenne de l’Ukraine, la reconstruction d’après-guerre, la répression des crimes de guerre, la résilience de la démocratie et la sécurité.

En savoir plus:

Faute de diplomates : la Bulgarie a suspendu les visas pour les Russes

Publié à l’origine dans The European Times.

Publicitéspot_img
Publicité

Dernières nouvelles

Visages du dialogue interreligieux aujourd’hui

Par Martin Hoegger. www.hoegger.org La spiritualité des Focolari, mouvement reconnu par l'Église catholique, est également vécue, dans une certaine mesure,...

Ukraine : la Russie lance une attaque « massive » contre les infrastructures énergétiques

Les forces armées russes ont lancé vendredi soir une huitième attaque « massive » contre des infrastructures énergétiques dans...

UEFA : Pays-Bas 0-0 France : les défenses en tête lors d’un match nul et vierge

UEFA – Pays-Bas et France se sont annulés à Leipzig, les deux étant à égalité avec quatre points en...

La reprise économique réduit l’écart salarial

Depuis le 1er janvier 2022, un nouveau régime de sécurité sociale est entré en vigueur pour les sportif·ve·s rémunéré·e·s....
- Advertisement -spot_img

RUSSIE : Lourdes peines de prison pour 9 Témoins de Jéhovah dans le territoire occupé de Crimée

Neuf Témoins de Jéhovah vivant dans le territoire occupé de Crimée purgent actuellement de lourdes peines de prison, allant...

Contributions aux organisations internationales en matière de sécurité nucléaire et de consolidation de la paix

Plus concrètement, il s’agit de contributions octroyées aux programmes suivants de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) dans les...

Must read

Visages du dialogue interreligieux aujourd’hui

Par Martin Hoegger. www.hoegger.org La spiritualité des Focolari, mouvement reconnu...

Ukraine : la Russie lance une attaque « massive » contre les infrastructures énergétiques

Les forces armées russes ont lancé vendredi soir une...
- Advertisement -spot_img

You might also likeRELATED
Recommended to you