ACTUALITEGestion des flux touristiques en France : accueil et...

Gestion des flux touristiques en France : accueil et préservation du patrimoine

-

Publicité

Nous sommes confrontés à un défi majeur : 80% de l’activité touristique en France se concentre sur seulement 20% de notre territoire. Cela entraîne rapidement des pics de fréquentation sur certains sites. Une réflexion rapide sur la gestion des flux touristiques est nécessaire afin de trouver un équilibre entre l’attrait des sites locaux et la préservation de leur environnement naturel et de leur biodiversité.

Un plan d’action collaboratif

Pour relever ce défi, un plan d’action a été élaboré en collaboration avec les acteurs du tourisme et le réseau des Grands sites de France. Ce plan s’articule autour de quatre axes clairs et complémentaires, visant à comprendre et à mesurer l’impact des flux touristiques, à prendre des mesures adaptées aux différents territoires, à sensibiliser la population et à mobiliser les acteurs locaux, ainsi qu’à soutenir les territoires dans la gestion de ce défi.

Analyse des données et mesures adaptées

Le Gouvernement prévoit d’analyser les données relatives aux flux touristiques afin de mieux comprendre leur impact et de prendre des mesures appropriées pour chaque territoire.

Sensibilisation et implication des acteurs locaux

Le souhait est également d’agréger les initiatives locales et de sensibiliser la population aux enjeux liés aux flux touristiques. Il est essentiel d’inclure les habitants dans les stratégies mises en place afin de garantir leur participation active.

Accompagnement des territoires

Le plan prévoit le déblocage de ressources financières pour aider les territoires qui en ont besoin à se doter des moyens techniques et humains nécessaires pour gérer efficacement les pics de fréquentation. Des formations seront également proposées pour renforcer les compétences locales dans la gestion des flux touristiques.

Renforcer l’acceptabilité des flux touristiques

Renforcer l’acceptabilité des flux touristiques par les habitants locaux en les impliquant activement fait également partie des actions prévues par le plan qui souhaite ainsi offrir aux visiteurs une meilleure expérience de visite. Cela permettra également de promouvoir la découverte de sites moins connus mais tout aussi riches sur le plan culturel et historique.

Les avantages du plan d’action

Ce plan d’action présente de nombreux avantages. Tout d’abord, il permettra de préserver la vie quotidienne des habitants locaux en évitant qu’ils se sentent exclus de leurs espaces de vie pendant les périodes touristiques intenses. De plus, il favorisera le développement économique des sites moins connus en attirant davantage de visiteurs, ce qui dynamisera les activités locales et soutiendra les entreprises et les commerçants locaux. Cela contribuera également à renforcer les finances publiques des territoires concernés.

En outre, ce plan permettra de préserver la diversité culturelle et naturelle de la France. En encourageant les visiteurs à découvrir des sites moins connus, chargés d’histoire et souvent préservés, nous contribuerons à préserver notre patrimoine culturel et à protéger notre environnement naturel.

Enfin, ce plan vise à promouvoir un tourisme plus durable et respectueux de l’environnement. En sensibilisant les acteurs locaux et en fournissant les ressources nécessaires, le plan permettra de mieux gérer les flux touristiques, réduire les impacts négatifs sur les sites touristiques et encourager les pratiques durables, telles que le tourisme éco-responsable et la préservation de la biodiversité.

Les 4 axes de la stratégie

Lien de la source

Publicitéspot_img
Publicité

Dernières nouvelles

Expulsions vers le Rwanda : tollé après l’adoption de la loi britannique

Le Premier ministre britannique Rishi Sunak a salué l'adoption, dans la nuit du lundi 22 au mardi 23 avril,...

L’APCE a défini l’Église russe comme une « extension idéologique du régime de Vladimir Poutine »

Le 17 avril, l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE) a adopté une résolution relative au décès du chef...

La Régie des Bâtiments investit dans des laboratoires de l’Institut national de Criminalistique et de Criminologie

Étant donné la vétusté du complexe, la Régie des Bâtiments prévoit une nouvelle construction sur le site à Neder-Over-Heembeek....

Appel à projets : Industrie du vélo – France 2030

Cet appel à projets, piloté par la DGE et opéré pour le compte de l'État par l'Ademe, a pour...
- Advertisement -spot_img

L’Église orthodoxe peut-elle contribuer à l’échange de prisonniers de guerre entre l’Ukraine et la Russie

A la veille de la plus grande fête orthodoxe de la Résurrection du Christ, les épouses et mères de...

Organe pour les normes éthiques : les députés soutiennent un accord entre les institutions et organes de l’UE

Lundi, la commission des affaires constitutionnelles a approuvé l'accord visant à créer un organe chargé de renforcer l'intégrité, la...

Must read

Expulsions vers le Rwanda : tollé après l’adoption de la loi britannique

Le Premier ministre britannique Rishi Sunak a salué l'adoption,...

L’APCE a défini l’Église russe comme une « extension idéologique du régime de Vladimir Poutine »

Le 17 avril, l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe...
- Advertisement -spot_img

You might also likeRELATED
Recommended to you