بـالعربي-en-arabeLe petit-fils de Léon Trotsky, dernier témoin de son...

Le petit-fils de Léon Trotsky, dernier témoin de son assassinat en 1940, est mort au Mexique

-

Publicité

La nouvelle a été publiée par le journal mexicain « La Hornada », faisant référence aux déclarations de sa famille et de ses amis sur les réseaux sociaux.
Le journal mexicain « Hornada » a rapporté que Vsevolod Volkov, le petit-fils de Lev Trotsky – l’un des organisateurs de la Révolution d’Octobre en 1917, est décédé à l’âge de 97 ans au Mexique, citant des déclarations de sa famille et de ses amis sur les réseaux sociaux. .

Volkov est né dans l’ex-Union soviétique en 1926, et en 1939, il est arrivé avec son grand-père, Léon Trotsky, où il a étudié la chimie. En 1990, le petit-fils a transformé la maison familiale de la capitale mexicaine en une maison-musée pour Trotsky, écrit-il dans Hornada. Le journal note que Volkov a été le dernier témoin de l’assassinat de Trotsky en 1940 au Mexique.

Peu de temps avant la mort de Lénine en 1924, une lutte interne pour le pouvoir a commencé dans la Russie de Léon Trotsky, dans laquelle Léon Trotsky a été vaincu. En novembre 1927, il est expulsé du parti et, en 1929, il est expulsé de l’ex-Union soviétique. Tass rappelle qu’en 1932, Trotsky a également été privé de sa citoyenneté soviétique d’alors.

En 1937, Trotsky obtint l’asile politique au Mexique, où il critiquait durement la politique de Staline. Bientôt, on sut que son assassinat était préparé par les agents du KGB de l’époque. Le 24 mai 1940, la première tentative d’assassinat de Trotsky a été faite, mais il a survécu. Cependant, le 20 août 1940, l’agent secret de l’ancien Commissariat du peuple à l’intérieur, Ramon Mercader, un communiste espagnol pro-stalinien introduit dans les années 1930 dans son environnement immédiat, vint lui rendre visite et réussit à le tuer. chez lui dans la capitale mexicaine.

Trotsky savait qu’il avait été une cible constante de Staline et qu’il serait traqué pour se venger. Il a prédit qu’il y aurait d’autres tentatives de meurtre, et il avait raison. Ce à quoi Trotsky ne s’attendait pas, c’est qu’un étrange type nommé Ramon Mercader, qui vivait sous le pseudonyme de Jacques Mornard et sortait avec la secrétaire de Trotsky, Sylvia Ageloff, serait celui qui finirait par le tuer. Mercader a fait semblant de sympathiser et de soutenir les vues de Trotsky afin de ne pas paraître suspect ou de donner lieu à une quelconque cause d’alarme.

Le 20 août 1940, Trotsky est revenu à sa routine quotidienne consistant à profiter de la nature et à écrire sur la politique. Mercader avait demandé à le rencontrer ce soir-là pour un article sur James Burnham et Max Shachtman. Trotsky s’est conformé, bien que Natalya ait fait remarquer qu’il aurait préféré rester dans le jardin, pour nourrir les lapins ou être laissé à lui-même; Trotsky a toujours trouvé Mercader un peu ennuyeux et ennuyeux. Natalia a accompagné les deux hommes dans le bureau de Trotsky et les y a laissés. J’ai trouvé étrange que Mercader porte un imperméable en plein été. Quand je lui ai demandé pourquoi il les portait avec ses bottes de pluie, il a répondu sèchement (et à Natalya, absurdement) : « Parce qu’il pourrait pleuvoir. » Personne ne savait à l’époque que l’arme du crime, un piolet, était dissimulée sous son manteau. En quelques minutes, un cri perçant et terrifiant se fit entendre dans la pièce voisine.

Photo : Leon Trotsky, photographié vers 1918. Rijksmuseum.

Lien Source Almouwatin.com

Publicitéspot_img
Publicité

Dernières nouvelles

Expulsions vers le Rwanda : tollé après l’adoption de la loi britannique

Le Premier ministre britannique Rishi Sunak a salué l'adoption, dans la nuit du lundi 22 au mardi 23 avril,...

L’APCE a défini l’Église russe comme une « extension idéologique du régime de Vladimir Poutine »

Le 17 avril, l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE) a adopté une résolution relative au décès du chef...

La Régie des Bâtiments investit dans des laboratoires de l’Institut national de Criminalistique et de Criminologie

Étant donné la vétusté du complexe, la Régie des Bâtiments prévoit une nouvelle construction sur le site à Neder-Over-Heembeek....

Appel à projets : Industrie du vélo – France 2030

Cet appel à projets, piloté par la DGE et opéré pour le compte de l'État par l'Ademe, a pour...
- Advertisement -spot_img

L’Église orthodoxe peut-elle contribuer à l’échange de prisonniers de guerre entre l’Ukraine et la Russie

A la veille de la plus grande fête orthodoxe de la Résurrection du Christ, les épouses et mères de...

Organe pour les normes éthiques : les députés soutiennent un accord entre les institutions et organes de l’UE

Lundi, la commission des affaires constitutionnelles a approuvé l'accord visant à créer un organe chargé de renforcer l'intégrité, la...

Must read

Expulsions vers le Rwanda : tollé après l’adoption de la loi britannique

Le Premier ministre britannique Rishi Sunak a salué l'adoption,...

L’APCE a défini l’Église russe comme une « extension idéologique du régime de Vladimir Poutine »

Le 17 avril, l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe...
- Advertisement -spot_img

You might also likeRELATED
Recommended to you