Accueil ACTUALITE L’OSCE dénonce la répression continue des travailleurs des médias au Bélarus

L’OSCE dénonce la répression continue des travailleurs des médias au Bélarus

0
L’OSCE dénonce la répression continue des travailleurs des médias au Bélarus


VIENNE, 17 mars 2023 – La représentante de l’OSCE pour la liberté des médias, Teresa Ribeiro, a fermement condamné aujourd’hui les jugements dans les affaires contre la rédactrice en chef Maryna Zolatava et la directrice générale Ludmila Chekina, de TUT.BYl’un des portails médiatiques biélorusses les plus importants et les plus importants.
Selon des informations, le 17 mars, le tribunal municipal de Minsk a condamné, lors d’une audience à huis clos, Zolatava et Chekina à 12 ans de prison. Les autorités auraient porté plusieurs accusations contre eux, et tous deux sont en détention depuis mai 2021.

Ces verdicts font suite à une longue liste des derniers emprisonnements et arrestations de travailleurs des médias, dont ceux de Valeryia Kastsiuhova, observatrice politique et rédactrice en chef du site Internet Notre Mnénie. condamné à 10 ans; Andrzej Poczobut, journaliste, condamné à 8 ans ; Darya Losik, épouse d’un prisonnier RFE/RL le journaliste Ihar Losik, condamné à 2 ans ; Dzmitryy Luksha, journaliste, condamné à 4 ans ; Larysa Shchyrakova, ancienne journaliste, en détention provisoire ; Siarhei Stankevich et Aleh Rubchenia, respectivement rédacteur en chef et rédacteur en chef adjoint de Infa-Courrier journal, en état d’arrestation.

« Les verdicts cruels contre Maryna Zolatava et Ludmila Chekina, et d’autres détentions récentes de travailleurs des médias sont une autre illustration de la poursuite à grande échelle de la persécution des journalistes et des voix indépendantes en Biélorussie », a déclaré Ribeiro. « Je renouvelle mon appel aux autorités pour qu’elles inversent cette tendance préjudiciable, libèrent tous les travailleurs des médias emprisonnés et respectent leur ÉCHOS engagements en matière de liberté des médias et autres normes internationales.

Selon l’Association biélorusse des journalistes, actuellement, 36 travailleurs des médias sont détenus en Biélorussie pour leur travail journalistique.



Lien Source Almouwatin.com