ACTUALITELes femmes de la DGE, portrait #15 : Charlotte...

Les femmes de la DGE, portrait #15 : Charlotte Pistre

-

Publicité

Racontez-nous votre parcours en quelques mots. Qu’est-ce qui vous a amenée à la DGE ?

J’ai toujours souhaité travailler dans le secteur public car j’ai de l’appétence pour les sujets d’intérêt général. Après plusieurs stages et missions au Quai d’Orsay et au Centre Georges Pompidou (où je travaille sur le premier projet d’implantation du musée français à Shanghai) et un passage rapide dans un cabinet de recrutement, je travaille pendant quelques années à l’Agence nationale des services à la personne, un établissement public administratif sous la tutelle de Bercy comme chargée de communication polyvalente. C’est en 2014 que j’arrive à la DGE, d’abord comme responsable des éditions, puis comme responsable des éditions et événements. En 2018, je deviens adjointe, chargée de la stratégie éditoriale, événementielle et des campagnes.

Qu’appréciez-vous le plus dans votre poste ?

Plusieurs choses ! Tout d’abord la diversité des sujets et des projets sur lesquels je travaille, grâce au large spectre d’intervention de la DGE. Je travaille aussi bien sur des projets structurels, de plus ou moins long terme, comme la valorisation des dispositifs conduits dans le cadre de programmes comme France Relance ou le renforcement de l’attractivité des métiers industriels et touristiques, mais aussi sur des actions « coup de poing », plus ponctuelles, comme la production de contenus sur les règlement européens  DMA et DSA ou les outils mis en place dans le cadre de la crise de l’énergie.

Ensuite, la fonction de communicante en elle-même. Aucune journée ne se ressemble : je peux un jour être sur un tournage, le lendemain sur un événement, ou au bureau pour des fonctions plus classiques de coordination de projet ou de management. J’aime aussi le travail « dans l’urgence » inhérent à la communication, nous sommes le dernier maillon de la chaîne dans un projet, donc il faut être réactif et savoir s’adapter aux contraintes et calendrier des autres services. C’est parfois stressant, mais souvent stimulant !

J’apprécie aussi l’ambiance de notre bureau (100% féminin !), qui a un très bon esprit d’équipe ! Je manage au sein de ce bureau 5 personnes, et veille à ce que chacune soit occupée, je conseille, j’accompagne, j’arbitre… J’aime beaucoup cet aspect de mon travail.

Lien de la source

Publicitéspot_img
Publicité

Dernières nouvelles

Pérenniser votre entreprise : le rôle de l’IA dans les services cloud

Imaginez votre entreprise comme une machine bien huilée, s’adaptant continuellement aux changements du marché avec précision et perspicacité. ...

La Régie des Bâtiments restaure la façade arrière du bâtiment du Conseil d’État à Bruxelles

Le siège du Conseil d’État se trouve depuis 1948 dans le quartier européen à Bruxelles, dans un hôtel appelé...

Rendre à la nature plus que ce que nous prenons

Rassemblant des orateurs inspirants et des participants de divers États membres et institutions de l’UE – représentants du monde...

Appel à projets « Technologies innovantes des univers virtuels immersifs »

Afin de placer la France en tête des technologies immersives, le Gouvernement lance un appel à projets piloté par...
- Advertisement -spot_img

La Thaïlande persécute la religion ahmadi de paix et de lumière. Pourquoi?

La Pologne a récemment offert un refuge à une famille de demandeurs d'asile thaïlandais, persécutés pour des raisons religieuses...

Décharge : les députés approuvent le budget de l’UE pour 2022

Le Parlement européen a accordé jeudi la décharge à la Commission, à toutes les agences décentralisées et aux fonds...

Must read

Pérenniser votre entreprise : le rôle de l’IA dans les services cloud

Imaginez votre entreprise comme une machine bien huilée, s’adaptant...
- Advertisement -spot_img

You might also likeRELATED
Recommended to you