ACTUALITELes nations se rapprochent des guides mondiaux sur les...

Les nations se rapprochent des guides mondiaux sur les pandémies et les épidémies

-

Publicité


Les deux processus sont complémentaires, guidés par la impératif de rendre le monde plus sûr contre les maladies transmissibles et d’assurer des réponses équitables aux menaces pour la santé publiquea déclaré Ashley Bloomfield, ancienne directrice générale de la santé de la Nouvelle-Zélande, qui copréside le groupe de travail sur la mise à jour du 2005 SGD Règlement sanitaire international, qui a conclu sa dernière série de discussions vendredi.
« Les efforts pour mise à jour la santé internationale Règlements et rédiger un accord pandémique partager un certain nombre de thèmes communsy compris l’importance de l’équité dans l’accès à la santé, la collaboration et le renforcement des capacités », a-t-il déclaré. « Il est important qu’il y ait cohérence et alignement entre les deux processus. »

Faire face aux défis de la COVID-19

Un total de 307 modifications au Règlement sanitaire international de l’OMS réponse aux défis posés par la COVID 19 pandémie. Dès mardi, L’OMS a rapporté un total de 757 264 511 cas confirmés, dont 6 850 594 décès, depuis le début de la pandémie en 2020.

« COVID 19 nous a montré qu’il est essentiel de disposer d’un ensemble solide et solide de réglementations sanitaires internationales, et a montré où la réglementation actuelle doit être améliorée», a déclaré le Dr Bloomfield.

Au cours de la session du groupe de travail d’une semaine, il a déclaré que les gouvernements s’étaient attachés à faire en sorte que leurs pays, et la communauté internationale, mieux préparé aux urgences futures. Ils ont également souligné l’importance d’améliorer Renforcement des capacitésen particulier dans les pays à faible revenu; l’accès aux avantages découlant du partage d’agents pathogènes ; un accès équitable aux contre-mesures médicales ; et amélioré coopération et partage d’informations.

Rendre le monde plus sûr

« La pandémie en cours a souligné l’importance pour les pays de travailler en collaboration et de soutenir l’OMS dans son travail vital, pour rendre le monde plus sûr, » il a dit. « Le ton des discussions et les progrès réalisés lors de la réunion de cette semaine montrent clairement que les pays comprennent la responsabilité qu’ils ont pour assurer le succès de ce processus.

Abdullah M. Assiri, vice-ministre saoudien de la Santé et coprésident du groupe de travail, a déclaré que le 194 pays membres de l’OMS est « au poste de conduite» du processus de renforcement de la réglementation actuelle.

« Pendant la pandémie, le monde a été confronté au besoin urgent d’instruments internationaux fonctionnels et a accordé une importance croissante aux organisations internationales, telles que l’OMS », a-t-il déclaré. « Des réglementations mises à jour permettront au monde de mieux détecter les épidémies à un stade précoce et les empêcher de se transformer en urgences de santé publique de portée internationale. C’est à propos de renforcer notre capacité collective faire ça et pour mieux protéger tout le monde.”

Le règlement de 2005 avait établi approches convenues et les obligations pour les pays de se préparer et de répondre à, épidémies et autres risques aigus pour la santé publique. Le groupe de travail doit se réunir à nouveau en avril pour poursuivre les discussions.

Le groupe de travail de l’OMS s’est réuni pour examiner 307 amendements proposés par les gouvernements pour mettre à jour la réglementation actuelle.

Nouvel «accord pandémique»

Lundi, les gouvernements commenceront à négocier la rédaction d’un Instrument de l’OMS sur la prévention, la préparation et la riposte aux pandémies. Désigné comme un accord pandémiquele  » zéro tirant d’eau» de l’accord sera au centre des discussions au cours de la session d’une semaine.

Appels à l’action rédiger l’accord est venu après la Assemblée mondiale de la santésession extraordinaire de décembre 2021, en reconnaissance de l’échec de la communauté internationale en faisant preuve de solidarité et d’équité en réponse à le pandémie de corona virus.

Progrès de la santé mondiale

Le Règlement sanitaire international, publié en 1951, a précédé le règlement historique de l’OMS de 2005. Les deux suivent plus d’un siècle d’avancées sanitaires mondialesdatant du première conférence sanitaire internationaletenue à Paris en 1851, qui a rédigé des règlements de quarantaine pour endiguer la propagation du cholérafièvre jaune, et autres pandémies mortelles à l’époque.

Au Assemblée générale de l’ONU séance scientifique unique en son genretenue début février, épidémiologistes et chercheurs avaient appelé à un système mondial d’alerte en cas de pandémie. Les suggestions comprenaient la création d’un nouvelle collaboration numérique mondiale comprenant un réseau de chercheurs connectés via une plateforme de science des données open source capable de quantifier, modéliser et résoudre en fin de compte tout problème climatique et sanitaire à n’importe quelle échelle.



Lien Source Almouwatin.com

Publicitéspot_img
Publicité

Dernières nouvelles

Lois clés auxquelles le nouveau Parlement européen devra s’attaquer

Maintenant que les élections au Parlement européen se sont terminées du 6 au 9 juin 2024, les députés européens...

Le SPF Justice dévoile son rapport annuel 2023 : Une approche humaine pour un impact réel

Le Service public fédéral Justice publie son rapport annuel 2023. Ce rapport offre un aperçu de quelques-uns des projets...

Résultats de l’adjudication OLO du 17 juin 2024

L’Agence fédérale de la Dette communique qu’elle a accepté les offres à l’adjudication de ce jour pour un montant...

Consultation publique – Projets d’arrêtés modificatifs 2024 de couverture ciblée

Le « New Deal mobile » conclu en 2018 entre le Gouvernement, l'Arcep et les opérateurs de radiocommunications mobiles prévoit des...
- Advertisement -spot_img

Une famille humaine. De nouvelles voies de dialogue

Par Martin Hoegger. www.hoegger.org Juifs, chrétiens, musulmans, hindous, bouddhistes, sikhs, bahaïs se sont réunis sur les hauteurs de Rome, pour...

La Fondation Mejora de Scientologie présente un nouveau livre scientifique sur 10 ans de promotion et de défense de la liberté religieuse

Bruxelles, Bruxelles, Belgique, le 29 mai 2024 – liberté religieuse – La Fondation Mejora, dotée du statut consultatif auprès...

Must read

Lois clés auxquelles le nouveau Parlement européen devra s’attaquer

Maintenant que les élections au Parlement européen se sont...

Le SPF Justice dévoile son rapport annuel 2023 : Une approche humaine pour un impact réel

Le Service public fédéral Justice publie son rapport annuel...
- Advertisement -spot_img

You might also likeRELATED
Recommended to you