ACTUALITELe président turc Erdogan confirme le 14 mai comme...

Le président turc Erdogan confirme le 14 mai comme date de l’élection présidentielle

-

Publicité


Le président turc Erdogan avance l’élection présidentielle, initialement prévue le 18 juin, au 14 mai.
M. Erdogan, 69 ans, qui brigue sa propre succession, est devenu Premier ministre en 2003, avant de modifier la constitution et de devenir président, directement élu au suffrage universel, en 2014. Il a ensuite repris ses fonctions de président sous le nouveau régime présidentiel exécutif à la suite les élections de juin 2018.

Plusieurs raisons ont été avancées en Turquie pour ce changement de date, dont la lenteur économieles dates des vacances scolaires et du concours d’entrée à l’université, prévu en juin. Mais aussi les sondages le montrant vaincu, à la suite de scandales de corruption et surtout d’inflation qui a dépassé les 85% l’an dernier avant de revenir à plus de 60%.

Selon le nouveau système, une personne peut être élue présidente au maximum deux fois. Le mandat de cinq ans d’Erdogan expire en juin 2023, et il y avait un débat en cours pour savoir s’il pourrait se présenter à nouveau avec des élections régulières.

Les cercles pro-gouvernementaux ont affirmé qu’il n’y avait aucun obstacle juridique à la reconduction d’Erdogan dans le cadre du nouveau système. Cependant, les critiques ont souligné que la constitution turque impose une limite de deux mandats au président.

Selon les critiques, la seule façon pour Erdogan de devenir candidat était que le Parlement décide d’organiser des élections anticipées avec l’approbation de 360 ​​des 600 députés. Cependant, le bloc AKP au pouvoir compte actuellement 335 sièges au parlement, il aura donc besoin du soutien de l’opposition pour fixer une date pour des élections anticipées.

La coalition d’opposition à 6 partis, après une réunion de 9 heures le 5 janvier, était parvenue à la conclusion qu’elle soutiendrait des élections anticipées.

La Table des Six est une alliance électorale des six partis d’opposition
Mais l’alliance de l’opposition n’a toujours pas annoncé son candidat commun malgré un an de consultations internes, ni annoncé son programme. L’annonce de son candidat à la présidentielle est attendue dans le courant du mois de février.

Le Parti démocratique des peuples pro-kurde (PDP), qui est le troisième plus grand au parlement, a jusqu’à présent été exclu du bloc d’opposition et a déclaré qu’il pourrait désigner son propre candidat.

Ils ont remporté des élections à la mairie dans les trois principales villes de Turquie – Istanbul, Ankara et Izmir. Maintenant, ils espèrent recommencer.

Cette élection sera cruciale pour son avenir et celui du pays, même s’il a réussi à se positionner sur l’échiquier géopolitique de sa région et de L’Europe . Sa médiation entre Ukraine et la Russie, le chantage des migrants ainsi que le blocage de l’adhésion de la Suède à l’OTAN.



Lien Source Almouwatin.com

Publicitéspot_img
Publicité

Dernières nouvelles

Visages du dialogue interreligieux aujourd’hui

Par Martin Hoegger. www.hoegger.org La spiritualité des Focolari, mouvement reconnu par l'Église catholique, est également vécue, dans une certaine mesure,...

Ukraine : la Russie lance une attaque « massive » contre les infrastructures énergétiques

Les forces armées russes ont lancé vendredi soir une huitième attaque « massive » contre des infrastructures énergétiques dans...

UEFA : Pays-Bas 0-0 France : les défenses en tête lors d’un match nul et vierge

UEFA – Pays-Bas et France se sont annulés à Leipzig, les deux étant à égalité avec quatre points en...

La reprise économique réduit l’écart salarial

Depuis le 1er janvier 2022, un nouveau régime de sécurité sociale est entré en vigueur pour les sportif·ve·s rémunéré·e·s....
- Advertisement -spot_img

RUSSIE : Lourdes peines de prison pour 9 Témoins de Jéhovah dans le territoire occupé de Crimée

Neuf Témoins de Jéhovah vivant dans le territoire occupé de Crimée purgent actuellement de lourdes peines de prison, allant...

Contributions aux organisations internationales en matière de sécurité nucléaire et de consolidation de la paix

Plus concrètement, il s’agit de contributions octroyées aux programmes suivants de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) dans les...

Must read

Visages du dialogue interreligieux aujourd’hui

Par Martin Hoegger. www.hoegger.org La spiritualité des Focolari, mouvement reconnu...

Ukraine : la Russie lance une attaque « massive » contre les infrastructures énergétiques

Les forces armées russes ont lancé vendredi soir une...
- Advertisement -spot_img

You might also likeRELATED
Recommended to you