Accueil ACTUALITE Voyages non-essentiels interdits et quarantaine : voici les premières décisions du comité de concertation

Voyages non-essentiels interdits et quarantaine : voici les premières décisions du comité de concertation

0
Voyages non-essentiels interdits et quarantaine : voici les premières décisions du comité de concertation

22/01/2021

Mise à jour le 22/01/2021
belgaimage 172276720 full
Belga / B. Doppagne

Les négociations sont en cours au sein du comité de concertation, réunissant les principaux ministres du gouvernement fédéral et les ministres-présidents des entités fédérées. De nouvelles mesures destinées à limiter la propagation du coronavirus sont en cours d’examen. Certains dossiers ont déjà été tranchés, notamment celui des voyages à l’étranger.Alors que les chiffres de la pandémie stagnent et que plusieurs variants, dont le britannique plus contagieux, ont été détectés sur le territoire, le comité de concertation vient de décider de l’interdiction des voyages non essentiels à l’étranger jusqu’au 1er mars. Cette décision a été confirmée ce vendredi en milieu d’après-midi.

L’interdiction devrait prendre cours dès la semaine prochain, peut-être dès le mercredi 27 janvier.

Le Premier ministre Alexander De Croo, mais aussi le ministre-président flamand, Jan Jambon, et le ministre fédéral de l’Economie et du Travail, avaient préconisé l’interdiction des voyages non essentiels à l’approche des congé de carnaval, du 15 au 19 février.

Quarantaine allongée

Les voyages à des fins professionnelles et humanitaires ou pour des raisons familiales bénéficieront d’une exception.

La quarantaine obligatoire lors d’un retour de zone rouge pour un séjour de plus de 48 heures passera de 7 à 10 jours.

D’autres mesures sur la table

À son arrivée au palais d’Egmont, le ministre de la Mobilité Georges Gilkinet (Ecolo) a plaidé pour donner plus de perspective pour les jeunes. Il serait question de leur accorder un peu plus de liberté, en autorisant les sports en plein air pour les plus de douze ans.

Dans la matinée, le ministre-président wallon, Elio Di Rupo (PS), avait déclaré dans l’émission Matin Première (RTBF) que les coiffeurs, fermés depuis le mois de novembre, pourraient rouvrir à la mi-février «si les chiffres restent au plateau actuel» et avec des protocoles sanitaires stricts.

Source Belga